Le nouveau site automobile au Québec!
Accueil
Archives
Photos
Liens
Contact

 

9 avril 2007

Salon de l’auto de New York 2007

Texte de Pierre Roberge, rédacteur en chef

Le salon de l’auto de New York est l’un des plus grand en superficie en Amérique et il est tenu au Javits Center, un bâtiment adossé à la rivière Hudson.  Comme à chaque année, plusieurs des voitures exposées ont déjà été vues lors de d’autres salons (principalement Détroit et aussi ailleurs dans le monde (Chicago, Genève, et cetera…)) comme le duo Mazda Nagare et Hakaze, la Pontiac G8 2008, la Chevrolet Camaro décapotable, la Volt, la Chrysler Nassau, la Dodge Demon, la Lincoln MKR, la Ford Interceptor et j’en passe… beaucoup !) mais les manufacturiers tentent, malgré tout, d’emmener du sang neuf pour le grandiose évènement d’avril, le dernier grand salon avant la période estivale.  Voici donc la liste des primeurs nord américaine tenues lors de cette 107ème édition du salon de la Grande Pomme. 

bentleyBentley Brooklands 2008 : Il n’est pas commun d’assister à la naissance d’une nouvelle Bentley.  Cette Brooklands, dévoilée en primeur nord américaine, signal le retour de la célèbre marque britannique dans la catégorie des coupés de (très grand) luxe pouvant accueillir jusqu’à quatre passagers.  Sous son impressionnant capot repose la plus puissante motorisation jamais insérée au cœur d’une Bentley, c’est-à-dire un V-8 6.75 litres double turbo de 530 chevaux et 775 bentleylivres de couple.  Une boîte six rapports retransmet toute cette puissance vers les roues arrière de la belle anglaise.  Selon le Docteur Frank-Josef Paefgen, patron de Bentley, la Brooklands représente «le fier héritage sportif de Bentley, forgé par les exploits des immortels «Bentley Boys» sur le fameux circuit Brooklands dans les années ‘20».  Il poursuit en affirmant que ces évènements «ont été l’inspiration pour ce nouveau coupé, allant chercher le style, la puissance et la splendeur de l’époque».  Le design extérieur a été réalisé par le directeur des studios Bentley, Dirk Van Braeckel et la ligne bentleyde pensée suivie tout au long du processus de création était de «mettre en fabrication une voiture puissante, musclée et de proportion classique anglaise, dans la meilleure tradition de Bentley».  L’intérieur a été créé de façon somptueuse à la main afin de projeter une image sportive.  Le produit fini est malgré tout somptueux, riche et invitant grâce à la finesse des matériaux utilisés.  Le client pourra choisir parmi une panoplie de teinte et d’essences de bois pour les recouvrements.  La cabine est en outre plus spacieuse que celle de la génération précédente de série Continental, spécialement à l’arrière.  Un très faible tirage de 550 exemplaires est annoncé pour toute la durée de vie du modèle et les premières livraisons auront lieues dans les six premiers mois de 2008. 

buickBuick LaCrosse Super 2008 : Après une absence de 50 ans des salles de montre Buick, le nom «Super» revient au catalogue sur les modèles LaCrosse et Lucerne !  Développée par le GM Performance Division, la Buick LaCrosse Super 2008 verra sa puissance être majorée de quelques chevaux par rapport à la version de base grâce à l’utilisation d’un moteur V-8 5.3 litres capable de produire 300 chevaux.  Avec celui-ci, la LaCrosse franchira les 100 km/h en 5.7 secondes et l’économie de carburant sera assuré par un système de désactivation des cylindres (jusqu’à quatre) en conduite constante.  De plus, son châssis sera agrémenté de buickpetits ajustements «sportifs» afin de contenir cette force supplémentaire et les suspensions recevront un arrangement spécifique à la version.  Quatre hublots seront insérés sur les ailes avant de la Super, soulignant l’utilisation du moteur V-8.  Une calendre en chute redessinée, un nouveau capot et l’adition de chrome est à prévoir à l’avant et pour l’arrière, on remarquera les sorties double d’échappement de 3.5 pouces de diamètre, le petit aileron sur le coffre et les insignes Super (les Super Insignes ?).  Quatre pneus 235/50 R 18 montés sur des jantes d’aluminium (chromées en option) complèteront l’apparence de cette version «sportive» de LaCrosse.  Quatre teintes extérieures seront offertes aux clients ; le noir, l’argenté, le moka foncé et le bourgogne.  Elle sera assemblée à l’usine de GM Canada à Oshawa, Ontario. 

buickBuick Lucerne Super 2008 : Comme dans le cas de la LaCrosse mentionnée plus haut, la Lucerne Super recevra plus de puissance de la part du V-8 Northstar 4.6 litres de la version CXS (292 chevaux au lieu de 275) et un châssis remodelé afin de s’acquitter de ses nouvelles fonctions.  Comme la LaCrosse, les ailes avant de la Lucerne Super présenteront de véritables trous traditionnels «Buick» et d’autres ajustements visuels sont trouvés sur la partie frontale (nouvelle calendre chromée plongeante), latérale (bas de portières buickredessinés et roues d’aluminium uniques) et arrière (sorties d’échappement doubles).  Le système de contrôle magnétique de roulement a aussi été re-calibré conséquemment afin d’offrir un comportement à la hauteur des attentes des futurs acheteurs de Lucerne Super.  Le «Super Duo» arrivera en concession cet été et d’autres modèles de la gamme Buick recevront le «Super Traitement» d’ici peu. 

stsCadillac STS 2008 : Après avoir montré la CTS 2008 lors du salon de l’auto de Détroit il y a trois mois, GM dévoila la version modernisée de la grande sœur de celle-ci, la STS 2008.  Ce nouveau visage incorporera une calendre s’inscrivant dans la lignée des autres modèles de la marque et d’autres éléments stylistiques dignes de mention sont les poignées de portières chromées, une ligne de bas de portière redessinée et des roues de 18 pouces de diamètre à quatorze branches (optionnelles avec pneus 235/50 R 18 à l’avant et 255/45 R 18 à l’arrière).  L’intérieur a lui aussi été complètement rafraîchit par les designers afin de faire face à la compétition, principalement européenne et asiatique.  Le nouveau moteur stsde base sera le V-6 3.6 litres surmonté d’un système d’injection directe du carburant.  Il dégagera près de 300 chevaux et 268 livres de couple !  La boîte automatique 6L50 à six rapports est livrée de série et une option de quatre roues motrice sera offerte.  Afin que le conducteur ne quitte pas les yeux de la route, un système de projection est miroité sur le par brise de la STS afin d’afficher la vitesse à laquelle vous évoluez, entre autre (un système semblable était disponible chez GM à la fin des années ’80).  Toujours dans un optique de sécurité, cette Cadillac sera offerte avec un ensemble de performance, un volant à force variable, le système StabiliTrak, un avertisseur de changement de travée et une alarme d’angle mort.  La STS 2008 débarquera chez les concessionnaires Cadillac cet été. 

c16Callaway C16 décapotable : Après avoir dévoilé la C16 coupée au salon de l’auto de Los Angeles au mois de décembre dernier (elle était à Montréal un mois plus tard), Reeves Callaway  présentait (lui-même !), à New York, la version décapotable de cette Chevrolet Corvette modifiée.  Paul Deutschman, également présent à Montréal en janvier passé, était aussi sur place pour montrer sa nouvelle œuvre.  Le montréalais d’origine compte reeves callawayune vingtaine d’années d’expérience au sein de Callaway et pour ce nouveau projet, il a complètement remodelé tous les panneaux extérieurs de la Corvette.  La C16 décapotable est mue par un puissant V-8 de six litres produisant 560 chevaux.  Une version suralimentée est optionnelle sous le nom de Performance Pack et celle-ci développe 616 chevaux à 6,200 tours et 582 livres de couple à 4,750.  L’acheteur pourra choisir entre une boîte manuelle à six rapports longs, la même transmission  mais avec rapports courts et une automatique six rapports avec palettes de sélection au volant.  Les performances envisageables de la C16 décapotable se chiffrent à un sprint jusqu’à 100 km/h en 3.5 secondes, un quart de mile éclipsé en 11.2 secondes et une vitesse de pointe dépassant les 200 milles à l’heure !  Le tout est secondé d’une couverture de garantie de cinq ans ou 100 000 miles sur le groupe motopropulseur.  À l’intérieur, on retrouve un environnement complètement redessiné par rapport à une Corvette standard, ajoutant des cuirs d’Allemagne et Alcantara, c16de sièges Callaway spécialement réalisés par Recaro, des panneaux de portes uniques et des insignes Callaway sur le tableau de bord.  On appose également une plaque numérotée à l’intérieur des C16 décapotables et il faut savoir que chaque exemplaire est assemblé sur commande (un débit d’une quinzaine de copie par an est à prévoir).  De cette façon, il vous serait possible d’acheter votre C16 et de la faire peindre de la couleur de votre choix et de faire agencer l’intérieur selon vos propres critères.  La suspension Callaway/Eibach peut également être commandée afin d’optimiser la tenue de route pour un usage routier oc16u sur piste.  Les freins à disque à six pistons avant et quatre arrières ont été développés spécialement par Stoptech pour Reeves et les roues de magnésium et fibre de carbone fournies par Dymag (19 pouces de diamètre sur 10 de large à l’avant et 20 par 12 à l’arrière) sont les plus légères de l’industrie (17 livres !).  Des pneus 285/30 ZR 19 et 325/25 ZR 20 complètent l’ensemble.  Les C16 sont assemblées en Californie, au Connecticut et en Allemagne. 

beatChevrolet Beat Concept : Comme ses deux autres petites sœurs (j’en fais la couverture dans les deux prochains paragraphes), la Beat Concept est un véhicule minimaliste.  Je tiens à dire que cette conférence de presse mettait en scène une élocution de la part de Bob Lutz, une lecture de Ed Welburn, responsable du design General Motors et une danse élaborée et merveilleusement exécutée par une troupe ayant visiblement bien rodé la chorégraphie.  Ces jeunes hommes et femmes ont très bien performés sur des rythmes endiablés pour le plus grand plaisir des showbeatreprésentants des médias du monde entier présents pour l’occasion.  Voici d’ailleurs une photographie de l’une des jeunes demoiselles présente sur le plateau de dévoilement, juste avant que le voile ne soit levé sur l’une de ces trois micro voitures de l’avenir.  Concernant la Beat, c’est elle qui est le plus tape à l’œil avec sa peinture verte éclatante et ses lignes résolument agressives.  Ses lentilles de beatphares aiguisés (à projection DEL) rejoignent presque la base du pilier A et on retrouve également de petits phares anti brouillard aux coins extérieurs avant.  Le design des flancs est fort bien exécuté avec des lignes de contour autour des ouvertures de roues (celles-ci sont de 17 pouces de diamètre à cinq branches) et une supplémentaire, à mi-hauteur, suivant l’inclinaison de la partie vitrée.  L’arrière est entre autre muni d’un aileron sur la partie supérieure du hayon.  Elle est l’œuvre de Injo Kim, designer originaire de la Corée du Sud.  Au cœur de ce minimaliste engin se trouve une mécanique turbo de 1.2 litres à essence adjoint à une boîte automatique. 

grooveChevrolet Groove Concept : Dévoilée conjointement avec la Beat et la Trax, cette Groove représente une des options s’offrant à GM dans le futur rapproché (consultez le paragraphe suivant pour saisir ce propos).  Son gabarit est similaire aux deux autres et est, avec la Trax, une des représentantes à quatre portières de cette catégorie que GM aimerait bien conquérir d’ici quelques années.  Le principal handicape de la Groove est sa ligne sobre contraste avec le design moderne incorporé aux deux autres études de style.  Elle fait grooveréellement bande appart !  Comme ses deux compatriotes «super mini», la Groove a été dessinée en Corée du Sud, cette fois de la main de Jawook Koo.  Selon les dires de ce dernier, il voulait «sortir du stéréotype des mini voitures au caractère faible, manquant d’assurance et jolie».  Il poursuit en ajoutant qu’il a créé cette apparence afin que «les clients puissent se sentir en sécurité uniquement en regardant le véhicule».  L’avant n’est pas sans nous rappeler les éléments stylistiques grooveclassiques de Chevrolet, entre autre le capot surélevé, les ailes basses bombées et le par brise abrupte.  Les flancs sont très sobrement dessinés, la caisse n’étant coupée que par une ligne sans points de départ ni de fuite à mi-hauteur, les poignées de portières chromées et les enflures d’ailes.  L’arrière est visiblement inspiré des produits assemblés en Europe avec ses lentilles placées aux coins supérieurs.  Un moteur d’un litre diesel est installé sous son capot. 

traxChevrolet Trax Concept : S’inscrivant dans une catégorie semblable à la Smart ForMore (donc parfait pour les avenues surchargées des métropoles américaine), ce sympathique petit véhicule Chevrolet a été dessiné, comme les deux autres études précédentes, par le centre du design GM de Incheon, en Corée du Sud (un des onze studios GM répartis à travers le monde).  Cette fois, par contre, on a affaire à une femme designer, Sangyeon Cho.  Ce VUS aux dimensions réduites va chercher traxsa touche de classicisme grâce à l’utilisation de phares avant ronds et sa carrosserie peinte de deux tons d’orangé différents.  La minuscule Trax est mulutz par une motorisation d’un litre de cylindrée à essence adjoint aux roues avant et les roues arrières sont raccordées à un système électrique, transformant de véhicule en 4X4 économique.  GM vous invite à vous rendre sur le site vote4chevrolet.com afin d’enregistrer votre vote pour votre micro voiture favorite entre les trois que Bob Lutz a dévoilé à New York.  Si la dernière élection provinciale au Québec peut être prise en considération (trois formations politiques principales s’étant divisés les votes de façon presque égales !), General Motors aura un gros problème sur les bras et devra se résoudre à produire les trois études de style… 

demonDodge Demon Concept : Elle a été dévoilée le mois dernier lors du salon de l’auto de Genève, en Suisse, et ce véhicule concept faisait son entré officiel en terre nord américaine lors du salon de New York.  Dessinée afin de pouvoir passer rapidement du stade d’étude de style à celle de la production, cette Demon s’inscrit dans la même lignée que les Pontiac Solstice et les demonSaturn Sky (pour ne nommer que ces exemples).  Son design incorpore de belle façon la calendre typique des Dodge et la ligne de la carrosserie est musclée.  Une motorisation 2.4 litres 172 chevaux se charge de déplacer ce petit roadster résolument moderne.  Je vous encourage fortement à communiquer avec votre concessionnaire Dodge afin de mettre des pressions sur l’entreprise pour que la Demon devienne réalité !

fmfFord Expedition Funkmaster Flex Edition 2008 : Inspiré par le véhicule du même nom dévoilé lors du salon SEMA de Las Vegas en novembre dernier, le Ford Expedition Funkmaster Flex Edition 2008 arrivera chez les concessionnaires Ford à l’automne.  C’est l’artiste hip hop du… même nom qu’il faut remercier pour cette version à tirage limité, et il faut souligner que c’est une primeur pour un tel «musicien» de recevoir un tel «honneur» que de voir sa réalisationfmf être mise en production.  Respectant en tout points l’original, on trouvera des roues d’aluminium chromés de 20 pouces de diamètre et des ensembles d’ailerons donnant l’impression que ce mastodonte est bien plus bas qu’il ne l’est réellement.  La peinture sera noire et rouge avec accents orange et en ce qui concerne l’intérieur, on prendra place sur des sièges de cuir noir avec coutures rouges.  Aucune modification n’est à signaler sur les éléments mécaniques standard de l’Expedition.  Le modèle exposé portait le numéro 002. 

fooseFord F-150 Foose Edition 2008 : Après avoir travaillé avec la compagnie de motos Harley-Davidson, Ford s’associe maintenant au modificateur (tuner) Chip Foose.  C’est en prévision du dernier salon SEMA que les deux parties se sont rencontrés afin de réaliser une édition spéciale de pick-up F-150 FX2 Sport.  Selon Ford, ce F-150 sera plus performant que les modèles SVT Lightning des foosefooseannées passées et le pick-up ½ tonne le plus rapide au monde !  Les suspensions ont été rabaissées et on trouve d’énormes roues de 22 pouces de diamètre dans les ouvertures des ailes.  Une nouvelle calendre et un par choc avant redessiné complètent la conversion frontale.  Sous l’immense capot se cache le V-8 Triton 5.4 litres suralimenté produisant 450 chevaux et 500 livres de couple dès 4,000 tours et cette puissance est retransmise à la route via une boîte automatique à quatre rapports.  Les ventes de F-150 Foose Edition débuteront à l’automne ou au début de 2008 et chaque exemplaire sera garni d’une plaquette indiquant le numéro de série du véhicule et le numéro de séquence de Foose. 

flexFord Flex 2009 : Inspirée par le concept Fairlane de Détroit 2005, le Flex 2009 fut dévoilé lors du NYIAS.  Ce tout nouveau véhicule viendra combler le vide laissé par le départ de la Freestar de la gamme Ford au mois de décembre dernier.  Comme le Flex devra concurrencer les mini fourgonnettes telles les Chrysler Town & Country et les Dodge Grand Caravan en plus du très réussi trio GMC Acadia, Saturn Outlook et Buick Enclave, il flexoffrira à son propriétaire trois rangées de sièges afin d’accueillir un maximum de passagers.  Ford s’attend d’écouler environ 100,000 Flex par an dès sa première saison de commercialisation en 2009 et la fabrication s’effectuera à l’usine canadienne de Oakville en Ontario.  Une mécanique V-6 3.5 litres fera parti de l’ensemble motopropulseur, celui-ci développant 260 chevaux et 240 livres de couple.  La puissance sera transmise à la route, via une boîte à six rapports, aux roues avant ou, en option, aux quatre roues.  Une variante Lincoln est à prévoir mais celle-ci ne se trouvait pas au salon de l’auto de New York. 

krFord Mustang Shelby GT500KR 2008 : Afin de dévoiler la Mustang Shelby GT500 King on the Road, Ford a eu recourt aux services du créateur original de la version des années ’60 (il y a 40 ans en fait),shelby Carroll Shelby lui-même !  Cette légende de circuit et du monde de l’automobile en général a donc levé le voile sur l’une des plus impressionnante Mustang à ce krjour, forte de ses 540 chevaux et 510 livres de couple extirpés d’une mécanique huit cylindres en V de 5.4 litres spécialement préparé par l’équipe SVT de Ford (sous la gouverne de Doug Gaffka, designer en chef), le plus puissant moteur jamais inséré sous le nez d’une Mustang !  La puissance phénoménale de la KR sera transmise aux roues arrière via une boîte Tremec TR6060 à six rapports manuels.  En plus de 40 chevaux de plus que pour la GT500 moderne (de laquelle la KR découle), les suspensions ont été adaptées afin d’optimiser la tenue de route et l’ajout de barres de solidification a été nécessaire afin de garantir la rigidité de la caisse.  Extérieurement, la KR reçoit un capot unique fait de fibre de carbone (inspiré par l’original), des ouies fonctionnels sur les ailes avant afin de krrefroidir les freins avant et des roues de 20 pouces de diamètre.  Celles-ci conserveront le même design lorsque cette Mustang ultra performante sera commercialisée mais le diamètre sera réduit de deux pouces.  L’intérieur est drapé de cuir.  Les 1,000 Shelby GT500KR (ce total n’est pas officiel) seront mises en vente au printemps 2008, juste au bon moment pour fêter le 40ème anniversaire de la version originale.  Celle-ci avait été dévoilée au salon de New York 1967 sous le nom GT500KR et 1,053 fastback et 517 décapotables furent assemblées pour 1968 uniquement). 

s2000Honda S2000 CS-spec 2008 : Cette sportive petite Honda est vendue depuis déjà huit saisons et s’offre maintenant une édition spéciale qui sera disponible dès l’automne.  Est-ce le chant du cygne ?  On sait déjà qu’Honda est attablé à peaufiner le remplacement de cette F1 de route mais aucune date de commercialisation n’a encore été annoncée, ce qui laisse croire que la S2000 comme nous la connaissons restera parmi nous (heureusement !) jusqu’au dernier moment.  Ce qu’on remarque principalement de la CS est s2000son énorme aileron arrière qui rendrait fou de jalousie n’importe lequel «tuner» de ce monde !  Ses dimensions frôlent presque les limites de la décence et du bon goût, mais ça, c’est une question très subjective…  Derrière l’habitacle, on retrouve un cache toit de type sport semblable à ce qui se faisait afin de couvrir les places arrières de certaines Thunderbird des années ’60.  L’effet est par contre bien réussi et parfaitement bien intégré au reste de la voiture.  L’avant est, quant à lui, caractérisé par l’ajout d’une jupe prédominante à la base du par choc.  De nouvelles roues complètent l’ensemble de cette nouvelle version de S2000. 

h2Hummer H2 2008 : Originalement dévoilé sous forme d’étude de style lors du salon de l’auto de Détroit en janvier 2000 et commercialisé depuis la saison 2003, le H2 fait finalement peau neuve pour 2008.  Les améliorations demeurent extérieurement subtiles, entre autre au niveau d’une calendre redessinée permettant un flot d’air plus aisé vers le bloc moteur et le bas des par chocs seront peints argent au lieu de noir.  Les altérations majeures se retrouvent sous la carrosserie et dans le vaste habitacle du H2.  Cet habitacle rendu désuet reçoit donc une attention particulière en ligne avec la philosophie de la «Nouvelle GM».  On a retiré les bouches de ventilations rondes au profit de sorties carrées et le volant de provient directement de la banque de pièces GM.  On a aussi modifié l’apparence des instrumentations et de la console centrale.  Les sièges ont également été redessinés de façon à être plus confortables.  Sous son immense capot se trouve le même V-8 6.2 litres utilisé par le duo Cadillac Escalade et GMC Yukon Denali, produisant ici 393 chevaux et 415 livres de couple.  Un contrôle de la stabilité électronique fait parti des équipements de série en plus des freins à assistances d’urgence et des coussins gonflables rideaux.  Aucune date de commercialisation n’a été annoncée mais parions sur la fin de l’été ou le début de l’automne. 

h3Hummer H3 Alpha 2008 : GM s’adresse enfin à ceux qui critiquaient le «petit» moteur cinq cylindres en ligne de 3.7 litres du Hummer H3 en présentant le H3 Alpha muni d’une motorisation V-8.  Grâce à l’introduction de ce moteur 5.3 litres de 295 chevaux et 317 livres de couple (le même utilisé par les pick-up Silverado), la capacité de remorquage du «Bébé Hummer» passera donc à 6,000 livres, une amélioration de l’ordre de 33% !  De plus, les accélérations de 0 à 100 km/h s’effectueront en environ huit secondes, une nette amélioration si on la compare à plus de 10 h3pour le H3 à moteur standard.  Extérieurement, ce qui distingue le H3 Alpha est modeste, c’est-à-dire uniquement les insignes Alpha, les roues chromées de 16 pouces de diamètre et la teinte argenté sous le par choc avant.  Dans l’habitacle, on retrouvera aussi des insignes Alpha (entre autre brodé sur les appuis tête), le Luxury Pack (en option pour le H3 de base) et les rideaux latéraux gonflables de série (ceux-ci optionnels jusqu’au modèles 2007).  Cette nouvelle page d’histoire de Hummer sera en vente dès l’été 2007. 

genesisHyundai Genesis Concept : Comme première incursion dans la catégorie très convoitée des voitures de luxe sportive, Hyundai a présenté le Genesis Concept.  Grâce à sa mécanique V-8 de 4.6 litres développant pas moins de 300 chevaux et plus de 300 livres de couple, la Genesis est théoriquement capable d’atteindre 130 milles à l’heure en vitesse de pointe et abattre le 0-100 km/h en moins de six secondes !  Selon Hyundai, la Genesis a une rigidité supérieure à celle d’une BMW de série 5 ou une Mercedes genesisde classe E mais attendons les résultats des tests de collision avant de vendre la peau de l’ours…  Malgré tout, elle devrait être extrêmement sécuritaire en offrant huit coussins gonflables (sur le véhicule concept mais à en douter pour la production) en plus du système du contrôle de la stabilité.  Cette coréenne à propulsion (une première pour une Hyundai d’Amérique !) laisse présager, presque dans son intégrité, le modèle de production qui arrivera au début de 2008. 

exInfiniti EX Concept : Le sympathique EX Concept laisse allégrement présager ce à quoi nous pouvons nous attendre de voir arriver chez les détaillants Infiniti d’ici quelques mois.  Si on peut en croire la nomenclature alphanumérique utilisée par Infiniti, celle-ci sera appelée EX35, en référence au moteur 3.5 litres inséré à l’avant.  Dans ses nouvelles fonctions, cette mécanique produira probablement 275 chevaux et 268 livres de couple, les mêmes chiffres que la FX35.  Qu’adviendra-t-il de celle-ci ?  Il faudra attendre l’automne pour avoir la réponse mais nous pourrions spéculer sur une hausse des performances de celle-ci ou l’abandon pur et simple de la mécanique 3.5 litres sur cette grande sœur de la exfuture EX.  Histoire à suivre…  Quoi qu’il en soit, le design extérieur de la EX Concept s’inscrit correctement dans la philosophie actuelle du groupe avec sa partie frontale agressive et sportive et son arrière qui nous rappel très aisément le FX mentionné plus haut.  Plusieurs systèmes de sécurité seront installés sur ces nouveaux VUS intermédiaires, entre autre le AVM (Around View Monitor), un système de caméra avant, latéral et arrière qui réduira les angles morts lors de manœuvres de stationnement, le LDP (Lane Departure Prevention) qui secondera les conducteurs somnambules qui effectueraient un changement de voie sans actionner le clignotant, l’ABS et j’en passe.  Comme le véhicule en exposition au Javits était une étude, on a prit soins de lui ajouter certaines caractéristiques qui ne se rendront pas jusqu’à la production.  La plus notoire de ces particularités technologiques est le toit de verre à cristaux liquides pouvant offrir une vue translucide vers l’extérieur ou le rendre complètement opaque.  Un système semblable équipe les Maybach mais la EX n’est pas encore tout à fait rendue au point de devoir concurrencer avec cette limousine allemande.  La EX de New York roulait sur des roues de 19 pouces qui figureront probablement sur la liste d’option lorsqu’elle arrivera chez les concessionnaires. 

g37Infiniti G37 Coupe 2008 : Déjà montrée à titre d’étude de style lors du salon de Détroit en janvier 2006, la G37 à deux portières de production effectuait ses premiers tours de roue en terre américaine à New York.  Comme son nom l’indique, la nouvelle G sera mue par une mécanique 3.7 litres sous son capot stylisé.  C’est en augmentant de 4.6 millimètre le diamètre des chambres de combustions du moteur V-6 3.5 litres que les ingénieurs ont atteins cette cylindrée capable de dégager 330 chevaux et 270 livres de couple.  Le 3.7 litres possède quand même environ 35% de pièces uniques et est muni du système VVEL (Variable Valve Event and Lift), une première pour Nissan.  C’est en fait un mélange de contrôle hydraulique de l’ouverture des soupapes et de contrôle électronique du côté de l’admission, tous deux à rapport variable.  Ainsi, on optimise l’économie d’essence, les performances et la réponse de l’accélérateur, tout ceci en réduisant les émissions de gaz nocifs.  L’ensemble peut être juxtaposé à une boîte automatique à sélection manuelle à cinq rapports ou une à commande complètement manuelle à six rapports.  Afin d’améliorer la tenue de route selon le type de conduite de chacun, un g37système à quatre roues directionnelle est disponible en option (4WAS pour 4 Wheel Active Steering) et Nissan déclare que la puissance de freinage figurera parmi les meilleures de l’industrie avec des disques avant de 14 pouces de diamètre et 13.8 à l’arrière.  Des pneus 225/50 VR 18 sont livrés de série, ceux-ci étant montés sur des jantes d’alliage d’aluminium.  Le client pourra par contre spécifier de les remplacer par des 225/45 WR 19 à l’avant et 245/40 WR 19 sur la version Journey.  Ceux-ci seront de série avec les groupes Journey Sport Pack et Coupe Sport avec la boîte manuelle six rapports.  La G37 sera aussi équipée d’un châssis de 36% plus rigides que précédemment.  Les lignes étirées de la carrosserie ne nous sont pas étrangères car elles respectent assez bien le langage stylistique de la G35 actuelle.  La modification la plus significative visuellement est la suppression des phares superposés au profit de modules HID (High Intensity Discharge) bi-xenon s’étirant sur les deux ailes.  Elle débarquera chez les concessionnaires Infiniti au mois d’août prochain. 

jeepJeep Liberty 2008 : Comme si on en avait pas déjà assez de la brique roulante nommée Commander, Jeep remet ça en accouchant d’une version miniature de cette monstruosité, le Liberty 2008.  Le design archaïque du Commander s’intègre malgré tout fort bien à ce Jeep de milieu de gamme mais il aurait été souhaitable qu’on utilise une autre source d’inspiration pour moderniser ce Liberty qui avait une bouille sympathique jusqu’à 2007.  Heureusement, les ingénieurs ont dessiné ce Jeep afin d’incorporer un toit souple coulissant sur des rails, question de vivre vos jeepaventures en nature pleinement.  Le moteur utilisé par ce Liberty est le V-6 3.7 litres développant 210 chevaux et 235 livres de couple capable de tirer des charges de plus de 5,000 livres.  Sur certains marchés, le Liberty pourra être mu par une mécanique diesel 2.8 litres à rail commune.  De plus, une panoplie de systèmes de sécurité sont livrables sur ce nouveau modèle, entre autre l’ABS, le ESP (Electronic Stability Program) qui s’assure que le véhicule soit toujours en contrôle et j’en passe.  L’assemblage s’effectuera à l’usine Chrysler de Toledo en Ohio. 

lamboLamborghini Gallardo Superleggera 2007 : Après avoir été dévoilée en primeur mondiale à Genève au début du mois dernier, la Gallardo Superleggera (pour super légère, elle fut mise au régime afin de perdre 154 livres par rapport à une Gallardo «de série») était présente sur les planches du kiosque Lamborghini de New York.  L’utilisation massive de fibre de carbone est à remercier pour cette perte de poids et ce lambomatériel léger est utilisé sur les rétroviseurs extérieurs, les panneaux de portières, le capot et la console centrale.  Deux coloris tape à l’œil sont offerts (le jaune et l’orange) et deux couleurs plus sobres peuvent aussi être spécifiées par l’acheteur (le gris foncé et le noir).  De plus, la mécanique V-10 cinq litres de la Superleggera gagne 10 chevaux de plus que celui de la Gallardo vendue depuis 2004, conférant à la celle-ci la capacité d’effectuer un sprint jusqu’à 100 km/h en un peu moins de quatre secondes grâce à la force de 530 chevaux à 8,000 tours.  Cette puissante mécanique est adjointe à une lamboboîte munie du système e-gear de Lamborghini avec leviers de changement de rapport au volant.  En s’installant derrière le volant de suède de cette Gallardo Superleggera, on se sent automatiquement en sécurité dans l’habitacle qui nous enveloppe comme un gant.  Les sièges sont faits de fibre de carbone enveloppé de suède afin de maximiser le support des occupants lors de manœuvres de virage serrés.  La liste d’option de ce modèle spécifique inclue un centre multimédia avec système GPS et CD, la caméra arrière qui facilitera les manœuvres de stationnement, un ensemble comportant plus de fibre de carbone dans l’habitacle, l’aileron arrière, la ceinture de sécurité à quatre points d’ancrage (pas disponible en Amérique) et les freins carbone/céramique.  Vous pouvez déjà passer chez votre concessionnaire Lamborghini favori afin de passer une commande pour l’acquisition d’une Superleggera mais soyez patient car les 350 exemplaires prévus pour 2007 ont tous déjà été vendus !

lxLexus LX570 2008 : Le roi de la route selon Lexus s’offre une cure de jouvence pour 2008.  Comme sa nomenclature le laisse entendre, le 4.7 litres sera relayé par une mécanique V-8 5.7 litres, la plus large cylindrée jamais offert sous le capot d’un modèle Lexus.  Celle-ci produira 381 chevaux (une majoration de quelque 110 chevaux !) et plus de 400 livres de couple.  Extérieurement, le LX conservera son gabarit fort impressionnant des années passées mais sa lxligne sera bien plus moderne, aiguisée et civilisée.  L’avant, tout aussi massif, est agrémenté d’une large calendre chromée et ses phares s’étirent sur les ailes avant, mettant un peu de «sport» dans le terme «Véhicule Sport Utilitaire»…  L’effet est convaincant.  L’arrière a, lui aussi, reçu de grandes améliorations visuelles mais on pourrait presque le confondre avec celui du Lincoln Navigator.  Il arrivera chez les concessionnaires Lexus au début de 2008. 

cMercedes C-Class 2008 : La quatrième génération de Mercedes intermédiaire totalement redessinée arrivera juste à temps pour la saison 2008.  Son design européen rafraîchit plaira sans doute aux amateurs de la marque avec un profil modernisé à souhait qui répond aux normes européennes de protection des piétons.  Uniquement vendue à titre de berline, la série C de Mercedes pourra être commandée en trois modèles ; C300, C300 4Matic à quatre roues motrices et C350.  Les C300 rouleront grâce à l’utilisation d’un moteur V-6 de trois litres de ccylindrée développant 228 chevaux et 221 livres de couple.  La C350 utilisera, pour sa part, une mécanique majorée de 500 cc dont la puissance est chiffrée à 268 chevaux et 258 livres de couple.  Cette dernière motorisation sera jumelée à une boîte automatique à sept rapports uniquement mais le duo C300 pourra être adjoint à une boîte manuelle à six rapports.  Un groupe d’option sport inspiré par l’esthétisme des versions communément trouvées au catalogue AMG sera commercialisée avec ses roues de 17 pouces de diamètre, des suspensions sport surbaissées et une calendre unique.  En plus des améliorations visuelles apportées à la C-Class 2008, les utilisateurs profiteront des éléments de sécurité essentiels à une telle voiture comme les freins ABS, le système de contrôle de la traction et le contrôle de la stabilité. 

clMercedes CL65 AMG 2008 : La version deux portières de la limousine S de Mercedes reçoit le traitement AMG pour 2008 après un an de commercialisation.  La CL AMG requière les services d’un V-12 six litres bi turbo produisant 604 chevaux et un stratosphérique 738 livres de couple, permettant au luxueux coupé d’accélérer de 0 à 100 km/h en 4.2 secondes.  La CL65 AMG utilise des pneus 255/35 ZR 20 à l’avant et 275/35 ZR 20 à l’arrière, ceux-ci montés sur des roues AMG.  Ces dernières cachent les impressionnants freins à disque de 15.4 pouces à l’avant et 14.8 à l’arrière surmontés des premiers étriers mobiles de l’histoire.  Cette avancée technique permet des arrêts plus souples tout en évitant au maximum la retransmission de chaleur vers le liquide hydraulique du système de freinage.  À partir de 100 km/h, la sportive CL65 aura besoin de 116 pieds pour s’immobiliser.  Comme il faut s’y attendre, tous les systèmes d’assistance à la conduite sont livrables de série. 

clkMercedes CLK63 AMG Black Série 2008 : La déjà très séduisante Mercedes CLK s’offre un traitement extrême AMG pour 2008.  Ce qui frappe le plus sont les ailes bombées à l’avant aussi bien qu’à l’arrière de cette version haute performance de Mercedes.  Elles donnent réellement une impression de puissance au véhicule, une puissance généré par l’installation d’une mécanique V-8 6.3 litres de 500 chevaux sous le capot, le premier moteur entièrement dessiné par AMG, la filiale haute performance de Mercedes depuis quatre décennies.  Grâce à celui-ci, la CLK63 rejoindra les 100 km/h en un peu plus de quatre secondes et la vitesse maximale atteinte sera contrôlée électroniquement à clk186 milles à l’heure.  Afin de garantir une tenue de route adéquate, des pneus Pirelli haute performance sont livrés de série, 265/30 R 19 à l’avant, 285/30 R 19 à l’arrière.  Ceux-ci sont montés sur des roues d’aluminium AMG d’un design unique.  La CLK63 Black Série profitera aussi de freins à disque ventilés et perforés très puissants de 14.2 pouces de diamètre avant et 13 pouces à l’arrière.  Le contrôle de la traction et de la stabilité font également parti de l’ensemble de série en plus d’une myriade d’ajustements possibles au goût du conducteur (hauteur de roulement, résistance des suspensions, et cetera…).  Aucun barème de prix n’a été divulgué mais attendons nous à un tirage limité, donc un prix élevé !

zNissan NISMO 350Z 2007 : L’enthousiasme entourant la Nissan Z est énorme et pas seulement en Amérique mais aussi partout dans le monde.  Les amateurs de «drift» s’arrachent chaque exemplaire afin de les modifier et les rendre prêtes pour la piste.  Maintenant, les modifications nécessaires à apporter au véhicule seront moindres grâce à la présentation de la Fairlady Z Version NISMO (nom original).  La carrosserie de cette édition très spéciale est solidifiée au maximum zafin de résister aux assauts des «casquettes renversées» de ce monde en utilisant, entre autre, plus de soudures lors de l’assemblage aux usines japonaises.  L’ensemble aérodynamique est très sévère et agressif, avec des éléments nouveaux apposés aux parties avant, sur les bas de caisse et à l’arrière.  Des pneus Bridgestone Potenza RE-01R font parti de la NISMO «de série» (18 pouces de diamètre avant, 19 à l’arrière) et ceux-ci sont retenus par des suspensions à bras multiples spécialement ajustés pour zles foncions attendues d’un tel bolide.  D’autres améliorations ont été apportées au système de freinage muni d’étriers Brembo et aussi au niveau du système d’échappement.  Le 3.5 litres classiquez développera 306 chevaux et 268 livres de couple dès sa sortie mais si une version NISMO est encore disponible pour 2008, attendez-vous à voir arriver le 3.7 litres de la G37 Coupe (voir plus haut).  L’intérieur a aussi été modifié avec des sièges de tissus noir avec coutures rouges et des cadrans NISMO gris et blanc.  Chaque exemplaire recevra sa propre plaque numérotée apposée sur la console centrale.  Avis aux «casquettes renversées», la NISMO 350Z arrivera chez les concessionnaires Nissan au mois de juillet prochain. 

stStandard Taxi : Bien que ce véhicule étrange ait déjà été montré lors d’un évènement à Seattle il y a quelques mois, quel meilleur endroit que New York pour montrer le «taxi du futur» dans un salon de l’auto majeur ?  Je dois dire que je me suis approché de ce taxi avec perplexité mais après m’être assis dans le vaste habitacle arrière, ma perception fut bouleversée !  En quittant mon siège (rigide mais somme toute confortable), je me demandais ce qu’attendaient stles compagnies de taxi de New York pour remplacer leur flotte de Ford Crown Victoria et de mettre de Standard Taxi sur la route.  Évidemment, ce dernier est encore à l’étape de projet et là est l’obstacle principal au remplacement des flottes.  Lorsque j’ai mentionné au représentant de l’entreprise que sa voiture me rappelait les London Taxi, il m’a souligné que bien que les proportions puisse être similaires, le Standard Taxi a l’avantage d’être assemblé chez nous pour environ la moitié de son compatriote britannique.  Comme l’ancien taxi new-yorkais classique fabriqué par la firme Checker, le Standard Taxi possède plusieurs éléments stinterchangeables afin de faciliter les réparations et de réduire les coûts.  On peut ici mentionner les par chocs, les ailes et la partie inférieure des portières.  Il répond aussi aux normes actuelles de sécurité routière des Etats-Unis et du Canada et son moteur V-6 4.3 litres d’origine General Motors rencontre les exigences d’anti pollution des deux pays.  L’accès à bord est simple dû à la vaste ouverture des portières et au toit surélevé et il peut accueillir quatre stpassagers.  Les personnes à mobilité restreinte utilisant un fauteuil roulant aussi bien que les parents avec de jeunes enfants en poussette pourront emprunter la rampe d’accès rétractable afin de monter à bord.  Last sécurité du chauffeur étant primordiale, surtout dans les villes où le taux de criminalité est élevé, on note une cage d’isolement pour celui-ci.  De son habitacle spécifique, il contrôlera le déverrouillage des portières indépendant des deux côtés de la voiture, aura un bouton d’alarme en cas de besoin et pourra être payé via l’ouverture d’une partition vitrée rotative en pointe de tarte.  Ce taxi est la meilleure solution pour des villes comme New York où le taxi est roi et j’ai bien hâte de les voir en utilisation sur les avenues de la métropole américaine d’ici quelques années. 

tribecaSubaru Tribeca 2008 : La très controversée B9 Tribeca s’offrira, pour 2008, une cure de jouvence afin de tenter d’attirer la clientèle jusqu’ici absente des salles de montre.  Ce sont les parties frontales et arrières de la Tribeca (le «B9» disparaîtra) qui recevront la majeure partie des travaux de remodelage et sous la capot se trouvera un tout nouveau moteur V-6 3.6 litres développant tribeca254 chevaux et 247 livres de couple, ce qui représente une majoration de 9 chevaux et 32 livres de couple par rapport à l’ancien trois litres.  Le 3.6 litres abaissera la consommation de carburant de 10% en comparaison du moteur actuel, en brûlant de l’essence ordinaire, et non super, comme précédemment.  La commercialisation de cette Tribeca est prévue pour les mois d’automne. 

impSubaru Impreza 2008 : Quand on parle de Subaru en général et de l’Impreza en particulier, les oreilles se tendent pour bien entendre ce qui se dit.  Alors voici la version 2008 de la Subaru d’entrée de gamme totalement redessinée.  Vous avez déjà lu l’article sur le lifting des Legacy et Outback 2008 dans mon reportage sur Détroit 2007 (consultez ce texte dans la section archives de janvier et les images dans la section photos) mais il a fallu attendre New impYork pour faire connaissance avec la petite sœur de la famille.  Cette Impreza complètement redessinée sera vendue en version à hayon cinq portières et en version berline.  En la comparant au modèle familiale actuel, la 2008 est plus courte de près de deux pouces mais l’empattement grandit de près de quatre pouces, améliorant du même coup la stabilité du véhicule.  La berline sera, quant à elle, plus longue de cinq pouces par rapport à la berline en fin de carrière.  Comme à chaque fois que les lignes d’une Impreza changent, il faudra s’habituer au nouveau wrxstyle extérieur particulier en se consolant de savoir qu’en son cœur se trouveront toujours des mécaniques performantes.  De série, elle reçoit le même quatre cylindres à plat de la génération d’avant dont la puissance est chiffrée à 170 chevaux et 170 livres de couple.  La WRX, quant à elle, reprendra les services du 2.5 litres turbo et ses 224 chevaux et 226 livres de couple, disponibles en version à hayon aussi bien que berline.  Je dois souligner que la berline WRX sera uniquement vendue en wrxAmérique du Nord, le reste du monde devant se satisfaire de la version à hayon WRX uniquement.  Deux boîtes de vitesse seront vendues, une automatique à quatre rapports et une manuelle à cinq rapports, aussi bien pour l’Impreza de base ou la WRX.  Je déplore par contre que l’intérieur soit quelconque, très décevant et manquant totalement d’originalité (version à hayon de base) !  Les Impreza et Impreza WRX à hayon et berline arriveront à l’automne chez les concessionnaires Subaru. 

sx4Suzuki SX4 sedan 2008 : Déjà commercialisée à titre de véhicule à cinq portières depuis quelques mois, la SX4 débarquait à New York avec une nouvelle robe de berline.  Déjà montrée à Genève au début du mois de mars, cette petite Suzuki conserve donc le visage du modèle à hayon et ajoute la commodité d’un coffre fermé à l’arrière.  La motorisation retenue pour mouvoir cette nouvelle venue est le deux litres à double arbre à came en tête de 143 chevaux.  Deux boîtes de transmission seront disponibles, une à cinq rapports manuels et l’autre automatique à quatre rapports.  Elle contribuera sans doute à faire encore progresser les ventes de Suzuki en Amérique à partir de l’automne prochain. 

xcVolvo XC70 2008 : Si, comme moi, vous portez une attention toute particulière à l’évolution des récentes Volvo, sachez que cette nouvelle XC70 2008 a fait un bon en avant significatif au niveau du design extérieur et surtout de l’ergonomie et du confort intérieur.  Lorsque j’ai pris place derrière le volant, j’ai tout de suite remarqué que les sièges sont maintenant plus douillets, mieux positionnés et que la planche de bord fut grandement améliorée par rapport au modèle d’avant.  Ayant aussi deux enfants en bas age, j’ai porté une attention toute particulière à ces xcsièges de bambins intégrés à la banquette arrière, une particularité intéressante que l’on trouve dans l’habitacle de certaines Volvo depuis quelques années.   Chapeau aux ingénieurs des bureaux d’études !  Mais allons-y dans l’ordre et laissez moi vous dire que sa ligne extérieure est bien plus agréable que l’ancien modèle de la série 70, plus aérodynamique, plus fluide et possédant une personnalité plus prononcée qu’avant.  Les épaules se poursuivent toujours de l’avant à l’arrière mais l’intégration de cette signature stylistique est mieux exécutée ici que par le passé.  L’arrière de ce modèle familiale incorpore à nouveau les lentilles de feux se poursuivant jusqu’au toit et l’ajout de la partie grise xcsous le par choc réduit l’impression de gigantisme de celui-ci.  Comme je vous l’ai mentionné plus haut, l’intérieur a été grandement modifié, étant maintenant bien plus accueillant qu’avant.  Au cœur de cette nouvelle génération de Volvo XC70 se trouvera un moteur six cylindres en ligne de 3.2 litres produisant 235 chevaux et 236 livres de couple.  Le sprint jusqu’à 100 km/h est annoncé en 9.6 secondes et la vitesse de pointe est chiffrée à 130 milles à l’heure contrôlée électroniquement.  Elle sera mise en vente au mois d’octobre prochain. 

En terminant, je tiens à remercier particulièrement la générosité des manufacturiers qui accueillent les représentants de la presse de la meilleure façon possible.  On nous offre des dossiers de presse complets, on nous gave de sushi savoureux, de desserts délicieux et on ouvre cordialement la portière des voitures les plus exotiques et/ou exclusives (Audi R8, spykerBentley, Ferrari, Lamborghini, Maserati, Spyker C8 Spyder (photo ci-contre), et cetera…).  Merci aussi aux dirigeants d’entreprise qui prennent le temps d’adresser quelques mots aux médias, entre autre Bob Lutz, Reeves Callaway (un bonhomme très agréable), Paul Deutschman et Carroll Shelby.  Ce fut un honneur et un privilège d’être invité et de participer à cette édition du salon de l’auto de New York 2007 et je salive déjà en songeant à avril 2008 !  En attendant, vous avez jusqu’au 15 avril pour vous rendre au Javits Center de Manhattan pour voir de vos propres yeux les primeurs à propos desquelles vous venez de vous informer. 

Haut de la page