Le nouveau site automobile au Québec!
Accueil
Archives
Photos
Liens
Contact

 

13 avril 2007

Daewoo G2X

Texte de Pierre Roberge, rédacteur en chef

g2xLe passage de la marque Daewoo en Amérique a été (officiellement) de courte durée et les quelques rares propriétaires restants se prennent déjà la tête à deux mains quand ils envisagent la vie en Daewoo d’ici quelques années ; les pièces de remplacement sont déjà introuvable, imaginez la situation dans deux, trois ou quatre ans !  Ce que peu de gens savent est que l’on trouve encore des Daewoo toutes neuves en Amérique et je ne parle pas d’exemplaires oubliés sur les lots en 2002.  Vous pensez qu’elle a été assemblée où, votre Chevrolet Aveo ?  Voilà, dans les usines Daewoo que General Motors a acheté en Corée.  Et cette jolie Optra ?  C’est ça, la Corée !  Mais là, la situation devrait changer avec la présentation de la Daewoo G2X au salon de Séoul.  Comme vous le voyez, elle a un petit air de ressemblance avec une voiture que vous pourriez acheter g2xchez Saturn, la Sky.  Donc, après nous avoir envahit de petites voitures, est-ce que la Corée serait prête à accueillir un superbe roadster de fabrication américaine dans leurs propres salles de montre ? 

Cette Daewoo G2X utilise la plateforme Kappa de General Motors, celle-là même que l’on trouve sous les Pontiac Solstice, Saturn Sky et Opel GT.  Il est vrai que devant le succès retentissant de ces voitures, GM est intéressée à les mettre à la disposition de la plus vaste clientèle possible, l’Asie étant l’un des derniers marchés à conquérir avec la Kappa.  Au fond, tout ce qui diffère entre cette G2X et les autres variantes du thème «Sky» est la calendre avant et quelques autres petits détails à peine notables.  Le g2xreste demeure purement identique à la Sky, c’est-à-dire le châssis de 2,4 mètres d’empattement, une distribution des masses presque parfaire à 51/49 avant/arrière et les suspensions à double bras articulés en «A» faits d’aluminium. 

La voiture montrée à Séoul est équipée du même moteur que l’on trouve sous le capot de la Sky Red Line, c’est-à-dire le deux litres turbo à injection directe.  Celui-ci développe 260 chevaux à 5,300 tours et peut permettre à la Sky asiatique de franchir les 100 km/h en 5.5 secondes et de flirter avec une vitesse de pointe de près de 230 km/h !  On est loin de la Daewoo Lanos jadis g2xvendue sur le territoire canadien, n’est-ce pas ?  L’Ecotec de 177 chevaux trouvera aussi place au cœur de la G2X éventuellement. 

Le «concept» G2X retransmet la puissance du moteur turbo vers les roues arrière via une boîte automatique à cinq rapports.  Il y a fort a parier que la boîte manuelle vendue en Amérique sera aussi offerte sur la liste d’option envisageable de la G2X «de production».  Le véhicule est aussi muni de puissants freins à disque aux quatre roues et ceux-ci sont adjoints à un système ABS et ESP pour le contrôle de la stabilité.  Le contrôle de la g2xtraction est disponible et peut être éteint si le conducteur le désir. 

Aucune date de commercialisation précise n’a encore été divulguée par GM mais la rumeur veut qu’on trouve la G2X chez les concessionnaires coréens d’ici la fin de l’été.  Ce qui jouera en la faveur de cette nouvelle Daewoo est qu’aucun autre manufacturier coréen offre un véhicule semblable dans leur gamme.  De surcroît, la G2X deviendra la toute première voiture «coréenne» à propulsion.

Haut de la page