Le nouveau site automobile au Québec!
Accueil
Archives
Photos
Liens
Contact

 

12 février 2007

Dodge Demon Concept

Texte de Pierre Roberge, rédacteur en chef

dodge demonAvec l’arrivée massive de petit roadster sur le marché nord américain ces dernières années, il fallait s’attendre à une version issue de la compagnie Chrysler.  Le mois prochain, lors du 77ème salon de l’auto de Genève, Dodge dévoilera donc la Demon Concept, une petite étude de style deux places s’inscrivant dans la même catégorie que la Mazda Miata (le roadster le plus vendu de l’histoire avec au-delà de 800 000 copies !), la Pontiac Solstice et la Saturn Sky.  

La Demon est l’œuvre de Jae Chung et selon ses dires, elle fut dessinée afin d’être une voiture de rêve accessible à tous.  Et heureusement car si Chrysler aurait décidé de fabriquer cette voiture minimaliste et ne pas prendre en considération la compétition et le prix abordable qui les accompagne, à quoi bon se donner la peine ? 

dodge demonLa face avant de la Demon est typiquementdodge demon Dodge avec sa calendre en croix.  Celle-ci est insérée dans une ouverture trapézoïdale et est surmontée de phares au dessin agressif.  Le postérieur est dominé par un immense par choc agencé à la carrosserie et on retrouve les lentilles de feux juste au dessus.  Ces lentilles viennent mettre fin à la courbure musclée des ailes enrobant les roues motrices arrière de 19 pouces de diamètre. 

dodge demonLe profil de cette Dodge est l’élément le plus Bangle-esque du design avec ses lignes découpant la carrosserie.  La plus marqué entoure les roues avant et se dirigeant ensuite diagonalement vers le bas jusqu’à l’ouverture de refroidissement des freins arrière.  Le tout est très bien exécuté !

L’intérieur de la Dodge Demon est simple et dénudé, ce qui est de mise pour tout roadster qui se respecte !  Selon Dan Zimmermann, designer de cette section de la voiture, l’emphase a été mise sur l’expérience au volant et le reste a été relégué au second niveau.  La planche de bord dodge demonest donc fonctionnelle et axée vers le pilotage.  La console centrale d’aluminium est complètement détachée du tableau de bord et on y trouve le levier de vitesse à commande manuelle (six rapports), le levier de frein à main et les commandes de glaces électriques.  Rien ne vient encombrer le pilote dans sa position de conduite idéale, toujours selon Zimmermann.  Le volant gainé de vinyle est composé de trois branches en aluminium et permet de bien voir les cadrans au lettrage blanc sur fond noir avec aiguilles assorties à la couleur orangée de la carrosserie.  Les sièges sont de tissus avec coutures argentées et deux dodge demonbarres protectrices d’aluminium brossé et fibre de carbone se retrouvent derrière les occupants. 

Sous le capot sculpté à ouverture avant se trouve un moteur assez commun du groupe, le 2.4 litres de 172 chevaux à 6000 tours.  Avec seulement 2 600 livres à mouvoir, cette motorisation devrait permettre de bonnes performances…

Il serait envisageable que DaimlerChrysler annonce une version de production de la Dodge dodge demonDemon Concept si la réaction lors des différents salons est favorable.  Et devant le succès incontestable de ses compétitrices mentionnées plus haut, cette Dodge pourrait faire un malheur !  De plus, ça ne serait pas la première fois que Chrysler nous ferait le coup du Concept de Production car rappelez-vous de la Viper et de la Prowler, deux voitures invraisemblables qui se sont jointe à la gamme moins de trois ans après leur dévoilement à titre d’étude.  La voiture de rêve abordable de Dodge, permettez-moi d’y croire !

Haut de la page