Le nouveau site automobile au Québec!
Accueil
Archives
Photos
Liens
Contact

 

17 janvier 2007

cobo hallSalon de l'auto
de Détroit 2007

Les primeurs

Texte et photos de Pierre Roberge,
rédacteur en chef

Le salon de l’auto de Détroit commémorait cette année sa 100ème édition.  Originalement commandité par la Detroit Auto Dealers Association (DADA) dès décembre 1907, il avait accueillit, lors de cette présentation inaugurale, 17 exposants.  L'an dernier, ce n'est pas moins de 90 compagnies qui exhibèrent leurs produits.  Celles-ci étaient réparties sur 700,000 pieds carrés (un plan d’expansion est prévu pour obtenir plus de 970,000 pieds carrés!).  Entrant dans sa 19ème saison à titre d'évènement international (NAIAS pour North American International Auto Show), le salon est l'hôte de près de 6,700 journalistes provenant de 62 nations et reçoit annuellement les plus hauts honneurs de la part de l'Organisation Internationale des Constructeurs d'Automobiles basée à Paris.  En 2006, 69 dévoilements eurent lieu au Cobo Center pendant la durée du salon (58 primeurs mondiales) et 759,310 visiteurs franchirent les tourniquets.  De plus, les retombées économiques du NAIAS sont énormes.  Par exemple, en une soirée, lors du Charity Event (les billet sont disponibles au coût de 400$US!), tenue la veille de l'ouverture au publique, plus de 6,8 millions de dollars sont amassés et par la suite distribués à des œuvres de bienfaisances ou des hôpitaux pour enfants de la région métropolitaine de Détroit.  Il ne faut pas oublier non plus que près de 600 millions de dollars sont injectés dans l'économie locale pendant les quelques semaines de l'exposition.  Vous comprenez donc que pour la ville de Détroit et les environs, le NAIAS, c'est une question de très gros sous!

Afin de faciliter votre visite, nous vous offrons de sauter directement vers le modèle qui vous intéresse en appuyant sur les icônes appropriés.  Si vous voulez lire l’intégralité des primeurs, laissez seulement glisser votre curseur vers le bas et bonne lecture!

Chrysler
Chrysler Town & Country/Dodge Grand Caravan 2008
Chrysler Nassau Concept
Chrysler Sebring décapotable 2008
Dodge Avenger 2008
Dodge Viper SRT-10 2008
Jeep Trailhawk Concept
Ford
Ford Airstream Concept
Ford Escape/Mercury Mariner 2008
Ford Five Hundred 2008
Ford Focus 2008
Ford Interceptor
Ford Mustang Giugiaro Concept
Lincoln MKR Concept
GM
Cadillac CTS 2008
Chevrolet Camaro décapotable Concept
Chevrolet Malibu 2008
Chevrolet Volt Concept
Chevrolet WTCC Ultra
Holden EFIJY
Hummer H3 Open-Top Concept
Opel Antara GTC
Pontiac G6 GXP 2008
Pontiac Torrent GXP 2008
Saab BioPower Concept
Importées
Acura ASCC
Audi V12 TDI Concept
BMW Série 3 décapotable 2007
Honda Accord Coupe Concept
Hyundai Veracruz 2008
Infiniti QX56 2008
Jaguar C-XF Concept
Kia Kue
Lexus IS-F 2008
Lexus LF-A Concept
Liebao (Changfeng)
Maserati Quattroporte automatique 2007
Mazda Ryuga Concept
Mazda Tribute Hybride 2008
Mercedes Ocean Drive Concept
Mini Cooper Sidewalk décapotable 2007
Mitsubishi Lancer 2008
Mitsubishi Prototype X
Nissan Bevel Concept
Nissan Rogue 2008
Porsche Cayenne 2008
Rolls Royce Phantom Drophead Coupe 2007
Scion tC RS 3.0 2007
Smart ForTwo 2008
Subaru Legacy/Outback 2008
Suzuki Flix Concept
Toyota FT-HS Concept
Toyota Tundra Crewmax 2007
Volvo XC60 Concept

Débutons cette couverture du  100ème salon de l'auto de Détroit avec les fabricants américains, si vous le voulez bien.  Le groupe Chrysler comprend, comme vous le savez déjà, les bannières Dodge et Jeep et fidèlement à l'habitude, un passage dans cette section du salon ne déçoit pas les visiteurs car les présentations y sont toujours fort intéressantes.  La gamme est aussi de plus en plus étoffée et axée vers des produits plus jeunes (Caliber, par exemple) et dynamiques (division SRT), ce qui améliore d’autant plus le spectacle et agrémente le voyage.  Il faut savoir que depuis la création de DaimlerChrysler, les véhicules Chrysler sont de plus en plus globaux, ce qui veut dire que l’on doit plaire aux acheteurs américains (principalement) mais aussi aux clients potentiels d’Europe et d’Asie.  Les voitures doivent donc avoir un flaire typiquement US jumelé à toutes les commodités et la qualité de fabrication des étrangères.  L’avenir nous dira si Chrysler aura réussit le pari mais, à la lumière de ce que l’on nous a présenté à Détroit, la compagnie est sur la bonne voie.

Haut de la page

Chrysler Town & Country/Dodge Grand Caravan 2008:dgc
Après plusieurs années de jelly bean, Chrysler décide de rafraîchir le visage de ses mini-fourgonnettes pour 2008.  Dodge renonce à la Caravan à empattement court, la Grand Caravan demeurant l’unique représentante de la marque dans cette catégorie, accompagnée de la Chrysler Town & Country, plus luxueuse.  Je tiens à souligner que DaimlerChrysler est le seul manufacturier américain (ou devrais-je dire germano-américain?) à encore produire des mini-fourgonnettes, Ford et GM ayant
ct1jeté l’éponge il y a peu de temps à cause de ventes décevantes.  Le design angulaire que partage le duo permet aux occupants de bénéficier de plus d’espace intérieur que dans le modèle précédent.  La polyvalence sera aussi au rendez-vous car on trouve toujours, comme sur la génération d’avant, les sièges Stow ‘n Go qui sont très utiles et faciles à utiliser.  La partie frontale de la Dodge récupère la calendre typique à la marque et ses phares ne sont pas sans nous rappeler ceux de la Magnum 2008
ctc2 (consultez plus bas).  En ce qui concerne la Town & Country, l’avant conserve la signature Chrysler avec sa calendre inspirée de celle de la 300.  Derrière ces devantures se trouvera, en option, un moteur V-6 de quatre litres 240 chevaux.  Une nouvelle boîte à six rapports sera offerte, elle aussi en option, et s’assurera de transmettre cette puissance de la façon la plus douce possible à la route.  Le duo peut être commandé avec deux ou quatre roues motrices, selon le choix du client.  En 2005, Chrysler a écoulé plus de 65,000 copies de mini fourgonnettes au Canada, c’est donc dire l’importance que cette nouvelle génération peut avoir pour la compagnie.

Haut de la page

Chrysler Nassau Concept: cn5
Cette berline de luxe à hayon arrière très incliné s’inscrit dans une lignée intermédiaire jusqu’ici peu connue, à mi chemin entre la Mercedes CLS commercialisée depuis l’année modèle 2006, la Pacifica et la 300.  cn7 La Nassau Concept est justement assemblée sur le châssis de cette dernière et en récupère le moteur Hemi 6.1 litres de 425 chevaux (version SRT-8).  Agencé à une boîte automatique à cinq rapports, la Nassau peut toucher les 100 km/h en environ cinq secondes et atteindre les 165 milles à l’heure en vitesse de pointe.  Quatre roues de 21 pouces de diamètre à dix branches sont fixées au véhicule et complète joliment le look à la fois moderne et classique de la Nassau.  Serait-elle la remplaçante de la peu populaire Pacifica qui nous quittera d’ici peu?  Le temps nous le dira. 

Haut de la page

Chrysler Sebring décapotable 2008: cs1
Dès le printemps, les acheteurs pourront mettre la main sur l’une de ces décapotables très populaires.  Trois variantes seront offertes; une munie d’un toit de vinyle (entrée de gamme), l’autre d’un toit de toile (version intermédiaire) et la dernière d’un toit rigide rétractable (Convertible/Coupe).  Il est à noter que ces trois variantes différentes avaient déjà fait leurs premiers pas sur les planches du salon de Los Angeles le mois dernier, mais j’ai cru bon les inclure dans cette couverture des primeurs malgré
cs2 tout à cause de l’engouement qu’ont connues les versions précédentes.  Les motorisations retenues pour mouvoir les Sebring décapotables 2008 seront le quatre cylindres 2.4 litres 173 chevaux en version de base, le V-6 2.7 litres 189 chevaux et finalement le V-6 3.5 litres de 235 chevaux.  Extérieurement, la Sebring décapotable respectera le design, quelque peu étrange, de la Berline déjà en concession avec son regard sévère et son capot inspiré de la Crossfire. 

Haut de la page

Dodge Avenger 2008: da1
Après avoir été dévoilé lors du dernier Mondial de Paris en déclinaison étude (elle était quand même proche de la version de production), Chrysler a utilisé la tribune de Détroit pour dévoiler la toute nouvelle Avenger 2008 de série.  Le moins que l’on puisse dire est que cette Dodge garde les aires de famille de la marque en étant ni plus ni moins qu’une version miniature de la Charger.  Comparez son museau, ses flancs, le pilier C et l’arrière.  Tout le génome Dodge y est codé!  L’Avenger, qui n’a rien
da4à voir avec le modèle tristement célèbre vendu dans les années ’90, viendra relayer la vieillissante Stratus dans les salles de montre d’Amérique au printemps et elle sera aussi éventuellement disponible en Europe.  Attendez-vous à une motorisation quatre cylindres de base, celle-ci de 2.4 litres.  En option, on retrouve le V-6 2.7 litres et en version R/T, le puissant 3.5 litres 235 chevaux.  Ce groupe offrira aussi la boîte automatique à six rapports, les quatre roues motrices, une suspension sportive et le système de contrôle de la stabilité de série. 

Haut de la page

Dodge Viper SRT-10 2008: dv1
Pour 2008, la Viper s’offrira une bonne dose de stéroïdes afin de gonfler la puissance de son énorme V-10 jusqu’à 600 chevaux, une hausse de 90 chevaux par rapport à la mécanique précédente!  La cylindrée de celui-ci passe donc à 8.4 litres (une augmentation de 0.1 litre), ce qui permet également à la bête de produire 560 livres de couple.  Afin d’évacuer toute la chaleur dégagée par son imposant moteur, on a dv2dû insérer des ouies sur le capot, la seule altération visible de l’extérieur.  Des modifications furent apportées à la boîte manuelle à six rapports Tremec T56 à double disque d’embrayage ce qui permet de transmettre la force du V-10 aux roues arrière.  Les 0-100 km/h pourront être atteints en 3.6 secondes et il faudra moins de 100 pieds pour arrêter la Viper 2008 à partir de cette vitesse.  C’est grâce aux immenses disques avant/arrière et aux étriers Brembo que la Viper sera capable de freiner aussi rapidement.  Ceux-ci seront jumelés à un système d’anti-blocage.  Elle arrivera chez votre concessionnaire Dodge au courrant de l’été 2007.

Haut de la page

Jeep Trailhawk Concept: jth1
Jeep présenta, pour les amateurs de véhicules VUS ou offroad,la Trailhawk, un mélange entre une Wrangler (ce Jeep Concept utilise d’ailleurs le châssis de la nouvelle Wrangler Unlimited à quatre portières) et une Grand Cherokee, allant chercher les qualités hors route de l’un et le côté cossu de l’autre.  Dessinée par Nick Vardis, le Trailhawk offre à ses occupants tous les plaisirs du grand air grâce à l’utilisation d’un maximum de vitres rétractables, allant des glaces latérales (sans pilier B
jth3en haut de la caisse), aux vitres ¾ arrière, celles situées au-dessus de l’habitacle (rappelant les fameux T-top) et la dernière au-dessus de l’espace cargo.  Le moteur retenu pour mouvoir ce Jeep du 21ème siècle est un turbo diesel Bluetec à six chambres d’une capacité totale de 3.0 litres d’origine Mercedes.  Le Trailhawk a été dessiné au studio de Chrysler situé à Auburn Hill au Michigan et sa garde au sol est de 4.6 pouces supérieur à celle d’un Grand Cherokee de série.  La rumeur veut que cette étude de style pourrait un jour passer à la production de masse mais il est encore trop tôt pour le confirmer.  La future Grand Cherokee peut-être?

Haut de la page

Ford est la compagnie la plus mal en point du G3 de Détroit et ce depuis plusieurs mois, voire même plusieurs années.  Voici la liste des noms qui permettent à ce fabricant de ne pas faire banqueroute: Crown Victoria Police Interceptor (pour ses fonctions évidentes mais ses ventes sont écorchées par le succès des Chevrolet Impala et Dodge Charger Police Pack), Fusion (design très réussit qui profitera, dès 2008, d’une version hybride), Mustang (la pony car originale aux nombreux dérivés), pick-up F-150 (un outil de travail efficace), Town Car (souvent utilisée pour être convertie en limousine d’aéroport ou autre services), Aston Martin (cette célèbre marque britannique serait sur le point d’être vendue par le groupe Ford), Land Rover (récemment profitable) et Volvo (en pleine expansion mais ayant perdue quelques plumes en 2006 comparativement aux chiffres de vente de 2005).  Les autres (Lincoln, Mercury et surtout Jaguar) sont des marques qui se cherchent désespérément une identité.  La gamme Ford est vieillotte et peu attrayante pour les jeunes et ils ont, à l’instar d’autres manufacturiers américains, trop misé sur une gamme de VUS (Explorer, Expedition, Excursion et leurs dérivés) qu’ils sont incapables d’écouler en cette période d’incertitude quant au prix du baril de brut.  Une rumeur circule à l’effet que Ford prévoirait importer quelques modèles jusqu’ici strictement réservés au marché européen, question d’emmener de l’eau au moulin et d’ainsi retrouver la santé financière de l’entreprise plus que centenaire.  En outre, Ford envisage de moderniser toute sa gamme produite en Amérique d’ici trois ans.

Haut de la page

Ford Airstream Concept: fas6
Imaginez un mixte entre une GM I-Wire, une Econoline et un véhicule tiré d’un film de science fiction de série B des années ’70 et vous comprendrez ce à quoi la Airstream ressemble.  Il souligne, en fait, le 75ème anniversaire de Airstream, cette compagnie qui produisait ces campeurs chromés et rivetés.  Ford a d’ailleurs installé 12 rivets symboliques sur la carrosserie de ce véhicule Concept afin de mettre l’accent sur cette source d’inspiration d’une autre époque.  L’intérieur
fas1fait penser à un fourgon psychédélique avec son écran 360° diffusant des pdetroit07 que seul un consommateur d’opium pourrait interpréter (couleurs variées, lampe à bulles de lave, feu virtuel mais aussi des jeux électroniques et autre) et ses sièges coquille avant pivotent sur 180°.  Il ne manque qu’un bong au centre du Airstream, la musique de Jimi Hendrix et l’Amérique serait prête à vivre un nouveau Woodstock!  Sous le capot se
fas4 trouve une motorisation tout aussi particulière que le reste du véhicule, c’est-à-dire un moteur hybride hydrogène/électrique.  Le moteur à l’hydrogène, créé par Ballard, ne sert qu’à tenir les piles de lithium/ion chargées et l’agencement a la particularité de pouvoir fonctionné à des températures sous le point de congélation.  Celle-ci est déjà à l’étude sous des véhicules spécialement équipés par le Centre de Recherche et d’Innovations de Ford qui est lui-même partiellement subventionné par le Département d’Énergie des Etats-Unis. 

Haut de la page

Ford Escape/Mercury Mariner 2008: fe3
Et pourquoi pas, Ford a décidé de cloner l’Explorer et l’Expedition mais a raté la recette, oubliant d’ajouter de la levure au mélange avant de le mettre au four.  Résultat, ce Mini Moi!  Par contre, point de vu masculinité, c’est réussit!  Encore une fois on retrouve une cousine portant les insignes Mercurymm2 (chez nos voisins du sud) et celle-ci se nomme Mariner.  Elles partagent à peu prêt tout, même les motorisations.  Un quatre cylindres 2.3 litres est offert de série et un V-6 de trois litres se trouve sur la liste d’option.  Il ne faut pas oublier le plus important, le moteur hybride mi-essence/mi-électrique.  Bien que les deux motorisations mentionnées plus haut sont pour ainsi dire inchangées de celles disponibles sous le capot de ces petits VUS 2007, la version hybride fut revue en très grande partie.  Celle-ci allouera 155 chevaux au total.  L’Escape et la Mariner 2008 feront leur entrée sur le marché d’ici quelques mois. 

Haut de la page

Ford Five Hundred 2008: ffh3
La 500 n’obtient pas le succès commercial originalement souhaité par Ford.  Dans un effort pour attirer la clientèle très critique de cette catégorie de véhicule, on a offert à cette voiture le langage stylistique de plus en plus répandu au sein de la compagnie, c’est-à-dire cette calendre à trois barres horizontales chromées.  Derrière celle-ci se trouve dorénavant un V-6 Duratec 3.5 litres de 260 chevaux et 245 livres de couple.  Il est jumelé à une toute nouvelle boîte automatique à six rapports qui permettra à l’utilisateur d’épargner jusqu’à 7% d’essence grâce à une redistribution des ratios.  La puissance passera aux roues avant ou aux quatre roues en option et un système de stabilité nommé AdvanceTrac sera disponible dès l’arrivée du véhicule en concession pendant la saison estivale. 

Haut de la page

Ford Focus 2008: ff2
Voici ce à quoi ressemblera la Focus passée chez le chirurgien esthétique pour y recevoir un lifting!  Vous rendez-vous compte que la Focus est vieille de huit saisons en Amérique et que la moyenne de refonte complète dans cette catégorie varie entre 4 et 6 ans!  Il serait grand temps d’importer la version européenne de seconde génération (la troisième génération est déjà dans le collimateur!), ne croyez-vous pas?  Il n’y avait que le modèle coupé à Détroit mais une berline sera aussi commercialisée. 
ff1L’évolution n’étant pas une révolution, il ne faut pas s’attendre à mer et monde de cette Ford d’entrée de gamme, surtout si on la compare aux Honda Civic par exemple.  Bien que le système de freinage ait été modifié, on retrouve toujours (malheureusement!) des tambours arrière (une grande parti de la compétition offre quatre freins à disque, au moins en option) et son design intègre de façon étrange la nouvelle calendre chromée, symbole du renouveau chez Ford.  Les phares ciselés comportent de nombreux angles qui partent dans tous les sens et ceux-ci garnissent bizarrement la devanture, tentant d’être le lien de toutes les lignes disparates de ce nez étrange.  De plus, l’arrière est dénudé et peu inspirant. Ford écoulera sans doute un bon nombre de Focus 2008, à la condition que les détaillants offrent de bons rabais. 

Haut de la page

Ford Interceptor: fi6
Cette étude de style à quatre portières est assemblée sur un châssis étiré de Mustang mais Ford insiste sur le fait qu’elle n’est pas un modèle précurseur d’une variante berline de cette légendaire pony car.  Certaines rumeurs circulaient même au sujet d’une éventuelle version familiale de la Mustang, celles-ci ayant été (heureusement) rapidement démenties par Ford.  En fait, cette voiture concept laisserait miroiter ce à quoi ressemblera un éventuel modèle offert par Ford afin de venir concurrencer (primordialement) la très populaire Chrysler 300 de type gangster, commercialisée depuis 2005. L’Interceptor est donc un véhicule à roues motrices arrière muni d’un V-8 de cinq litres (le Cammer utilisé dans la série Grand Am Cup pour mouvoir la
fi5FR500C (Mustang de compétition) de catégorie GS) capable de produire 400 chevaux en consommant de l’éthanol.  Son empattement mesure 120.8 pouces, sa longueur totale atteint 201.6 pouces et sa largeur se chiffre à 76.4 pouces.  On retrouve évidement la calendre à larges bandes chromées qui, selon Peter Horbury, directeur du design chez Ford Amérique, serait l’adaptation automobile de celle du gigantesque pick up F-250 Super Chief de Détroit 2006.  À l’intérieur, on assiste à l’implantation de plusieurs éléments de sécurité, le plus notoire étant les ceintures de sécurité à quatre points d’encrages, un concept breveté par Ford qui simplifiera un jour l’utilisation quotidienne. 

Haut de la page

Ford Mustang by Giugiaro Concept: fmg2
Bien qu’elle fut dévoilée en primeur au salon de l’auto de L.A., je tiens par contre à vous montrer ce que cette célèbre firme italienne (ItalDesign) a fait de la Ford Mustang, cette icône américaine instigatrice du mouvement des pony cars en avril 1964.  Remarquez les lignes à la fois agressives et souples de ce véhicule concept hors de l’ordinaire!  C’est Fabrizio Giugiaro qui s’est rendu chez Ford dès que la nouvelle génération de Mustang fut présentée en 2005.  Il proposa à J Mays, directeur en chef du bureau de design Ford, de créer la véritable succession de la Mustang Bertone Concept née en 1965 de la main même de Giorgetto Giugiaro qui fonda ensuite sa propre compagnie (mentionnée plus haut).  Par rapport à une Mustang de série, la Giugiaro Concept est un peu plus large, plus courte et ajoute des portières à ouverture en ciseau.  La partie avant est fort agréable à l’œil et intimide par sa prestance.  Ne remarquez-vous pas un petit air de Chevrolet Camaro Concept?  L’arrière fut fmg4lourdement modifié mais est moins bien réussi que la partie frontale.  Le toit est fait d’une pièce de verre (fabriqué chez Solutia de Détroit) et il filtre tous les rayons UV susceptibles de pénétrer dans l’habitacle.  À l’intérieur on trouve une finition digne de la cavalerie!  Le moteur de cette Mustang très spéciale provient de la division de course de Ford et est surmonté d’un système fuel injection subtilisé au projet du coupé GT.  De plus, un supercharged est annexé à la mécanique, le tout produisant 500 chevaux!  30,000 heures furent nécessaires à la création de cette Mustang unique.

Haut de la page

Lincoln MKR Concept: lmkr4
Construite sur le châssis de la Ford Mustang (comme l’Interceptor mentionnée plus haut), cette Lincoln MKR montrée à Détroit est mue par un V-6 double turbo de 3.5 litres nommé TwinForce évoluant à l’éthanol ou à l’essence communément vendue à la pompe.  Celui-ci transmet ses 415 chevaux de puissance aux roues arrière via une boîte six rapports automatique avec mode manuel.  Un sprint jusqu’à 100 km/h est envisageable en 5.3 secondes et son prix de détail suggéré, si elle atteint la production de masse, se chiffrerait à 50,000$US environ.  Conséquemment, la MKR Concept exprimerait le futur langage stylistique de la marque pour les années à venir.  L’élément le plus susceptible de se rendre dans les salles de montre est cette calendre ailée inspirée du modèle Continental décapotable de 1941.  La MKR est l’œuvre de Gordon Platto, le designer en chef du projet de réalisation de ce véhicule concept, et de Xitij Mistry, responsable du design extérieur.  Une question subsiste; pourquoi ne pas avoir utilisé de portières arrière à ouverture opposées, au moins pour le concept car?

Haut de la page

gm1En ce qui concerne General Motors, qui regroupe pas moins de sept marques produites en terre américaine (Buick, Cadillac, Chevrolet, GMC, Hummer, Pontiac et Saturn) plus une européenne (Saab), on a assisté à plusieurs primeurs mondiales.  Je crois que les bienfaits de la présence de Bob Lutz commencent réellement à se faire sentir chez le numéro un mondial (GM tient toujours tête à Toyota) car ce bonhomme a une vision avant-gardiste des choses et il a su faire remonter GM dans l’échelle de qualité que seul les fabricants japonais et européens étaient capables d’atteindre il n’y a pas si longtemps.  On transmute peu à peu les produits monotones des dernières années en véritables machines à imprimer de l’argent et ce, pour le plus grand plaisir de tous (actionnaires y comprit).  Enfin, ce ne sont plus les hommes en gris de la comptabilité qui gèrent les produits de l’entreprise mais bien des gens enthousiastes qui savent faire avancer les choses, pas seulement se contenter de les faire tourner en rond!  Il n’y a qu’une seule tache au dossier General Motors et elle se nomme Buick.  L’an dernier, cette division a vendu plus de voitures en Chine qu’aux Etats-Unis, une première!  C’est que là-bas, la marque est très prestigieuse et il n’est pas rare de voir des propriétaires de Buick prendre place à bord de leur voiture sur les sièges arrières, préférant faire appel à un chauffeur privé pour les déplacements.  Chez-nous, Buick est une marque perçue comme étant une division vieille faite pour les gens retraités qui veulent une voiture de luxe d’entrée de gamme à prix raisonnable.  Il faut savoir que GM, dès son incursion en terre chinoise à la fin des années ‘90 (en partenariat avec la compagnie SAIC) a créé le Pan Asia Technical Automotive Center pour s’assurer que les voitures vendues là-bas répondaient bel et bien aux goûts des clients potentiels de chaque modèles.  GM vend donc 11% des véhicules neufs de ce marché en perpétuelle expansion!  Si Buick ne connaissait pas autant de succès en Chine, elle subirait le même sort qu’Oldsmobile en avril 2004, elle
sa1s’éteindrait!  Sur une note plus agréable, je ne pourrais pas passercsil1 sous silence le fait que GM a été honorée par les deux titres de voiture et camion nord américain de l’année 2007 dès l’ouverture du salon.  Les deux modèles champions sont la Saturn Aura et le nouveau pick up Chevrolet Silverado.  Bravo!  Quoi qu’il en soit, le kiosque que nous a offert GM au salon de Détroit était immense (120,000 pieds carrés!) et on l’avait isolé des autres exposants avec de grands murs et un toit unique.  Ce salon dans le salon était très réussit et voici la liste des voitures les plus intéressantes qui s’y trouvaient.

Haut de la page

Cadillac CTS 2008: ccts4
Cette seconde génération de CTS est très réussie et en plus de la version berline dévoilée à Détroit, une version coupée et familiale (station wagon) serait aussi en route.  Histoire à suivre!  Concentrons-nous, pour le moment, sur la berline CTS qui arrivera en concession au courrant de l’été 2007 et sera aussi disponible en Europe d’ici l’automne.  Son look est rafraîchit par rapport à l’ancien modèle sans toutefois perturber les acheteurs potentiels, c’est-à-dire qu’elle n’est, au font, qu’une évolution.  Ceci ne veut pas dire qu’elle ne fut pas modernisée et mise aux normes actuelles sous sa carrosserie.  Ainsi, on retrouvera une mécanique de série de 3.6 litres à six chambres développant 258 chevaux.  Une version à injection directe de carburant offrira au conducteur 300 chevaux sous le pied droit.  La CTS-V arrivera pour l’année modèle 2009. 

Haut de la page

Chevrolet Camaro Convertible Concept: cc1
Après avoir présenté la Camaro Concept en version coupé l’an dernier, les dirigeants de GM ont dévoilés, en primeur mondiale, la même voiture mais munie d’un toit souple.  Il était justifiable, de la part du numéro un de l’industrie, de montrer ce véhicule afin de faire patienter et de garder les amateurs en halène jusqu’à la commercialisation prévue de cescc2 Camaro d’ici quelque mois.  La Camaro décapotable est le sosie de la version coupe et est équipée d’un moteur V-8, évidemment, et celui-ci à une cylindrée de six litres litres.  La puissance de cette mécanique se chiffre à 400 chevaux, ce qui devrait conférer à cette Camaro de bons chronos sur un sprint 0-100!  Sa peinture orange et ses deux larges bandes noires recouvrants le capot et le coffre donnent vraiment un meilleur coup d’œil que le gris dépressif de 2006 et l’intérieur est bien plus accrocheur que le premier prototype avec sa teinte pâle superbe.  Souhaitons que la version commerciale soit aussi belle!

Haut de la page

Chevrolet Malibu 2008: cm2
Cette nouvelle Malibu 2008 pourra sans doute se comparer de façon plus avantageuse aux Ford Fusion, Honda Accord, Hyundai Sonata, Nissan Altima et Toyota Camry de ce monde lorsqu’elle prendra son envol d’ici quelques mois.  Reprenant le châssis Epsilion de la nouvelle Saturn Aura et de la Pontiac G6, la plus récente adition à la gamme Chevrolet sera disponible en trois niveaux de finition; LS, LT ou LTZ.  Deux motorisations pourront être insérées sous le capot surélevé de la Malibu 2008, le premier étant le très répandu Ecotec à quatre cylindres 2.4 litres de 164 chevaux et le second étant le puissant V-6 3.6 litres VVT de 252 chevaux.  Une boîte quatre rapports automatique équipera le véhicule de base et le moteur quatre cylindres pourra être jumelé à une transmission automatique 6T40 à sélection manuelle au volant en version LTZ.  Le V-6 recevra la Hydra-Matic 6T70, comme la Aura.  Enfin, la Malibu 2008 montre un visage familier mais bien plus agressif et masculin que celui de la génération précédente, design qui serait précurseur du style qu’adopteront les prochaines Cobalt et Impala, pour ne nommer que celles-là. 

Haut de la page

Chevrolet Volt Concept: Après la tristement célèbre GM EV1, Chevrolet dévoila la Volt munie d’un moteur électrique capable de produire 161 chevaux grâce à ses piles lithium et ion de 16 KWh.  Assemblée sur un tout nouveau châssis nommé E-Flex, la Volt requière les services d’un moteur conventionnel de trois cylindres (un litre) turbocompressé de 71 chevaux afin de faire tourner un générateur de 53 watts.  Deux prises de 110 volts peuvent aussi recharger les piles qui alimenteront le moteur électrique.  Une charge de six heures donnera une autonomie de 40 milles à l’utilisateur, après quoi la motorisation trois cylindre s’activera à un régime constant de 1,800 tours minute pour recharger les piles.  Avec son réservoir de 45 litres d’essence (environ), la combinaison allouera une autonomie de 640 milles.  Il est à noter que le moteur un litre n’est pas lié à la traction, la tâche de mouvoir le véhicule étant assurée uniquement par le moteur électrique.  Le 0-100 km/h peut être atteint en 8.5 secondes.  La Volt est comparable à la Cobalt en ce qui a trait aux dimensions et offre la commodité d’être une berline.  On ne sais pas quand GM pourrait mettre en production un tel véhicule mais le timing du dévoilement de cette Chevrolet coïncide drôlement avec la sortie en DVD du reportage de Chris Paine l’automne dernier, Who killed the electric car, ce documentaire accusant General Motors d’avoir délibérément mit fin à la voiture électrique GM EV1 pour des raisons nébuleuses.  Est-ce qu’on aurait des choses à se faire pardonner chez GM?

Haut de la page

Chevrolet WTCC Ultra: cw1
Ce véhicule concept a été montré au publique pour la première fois lors du dernier Mondial de Paris en septembre.  Elle s’inscrit dans les normes des nouvelles générations de voitures courrant dans le World Touring Car Championship (WTCC) cw2 avec son look très agressif et on jurerait qu’elle serait prête à bondir dans l’arène pour entrer en compétition (elle est déjà équipée des barres de protection dans l’habitacle).  Dessinée par un jeune britannique de 25 ans, Ewan Kingsbury, cette voiture concept fut réalisée au Japon (chez YDS) et sa motorisation provient de la firme anglaise RML (Ray Mallock), préparateur des berlines Chevrolet (Daewoo) Lacetti (vendue ici sous le nom Optra5) de la série WTCC.  Cette mécanique est un 2.0 litres diesel développant quelques 190 chevaux.

Haut de la page

Holden EFIJY: he4
On l’avait originalement présenté en primeur mondiale au salon international de l’auto de Sydney, en Australie, et elle faisait son entrée en sol nord américain pour la première fois.  La EFIJY n’est autre qu’une vision du 21ème siècle he3de ce à quoi devrait ressembler un véhicule hot rod selon nos cousins d’en bas (n’est-elle pas plutôt un custom chez-nous?).  L’inspiration pour cette Holden provient du modèle FJ (rien à voir avec la Toyota du même nom) des années ‘50, une voiture qu’appréciaient particulièrement les australiens.  Son châssis est emprunté à la Chevrolet Corvette et elle en reprend aussi les éléments mécaniques.  Cette fois, par contre, sa puissance est affichée à 645 chevaux, une augmentation non négligeable!  Je ne retiendrais pas mon souffle pour une version de série de cette Holden EFIJY. 

Haut de la page

Hummer H3 Open-Top Concept: hh22
Afin de toujours faire évoluer la division Hummer, GM dévoilait le H3 Open-Top simili décapotable.  C’est en effet une toile coulissante qui recouvre le toit de ce H3 Open-top Concept et le véhicule est équipé de pneus Mickey Thompson Baja Claw 325/50R20, d’une peinture spectre argentée avec ouvertures de roues assorties et plusieurs autres accessoires déjà disponible chez les concessionnaire Hummer.  Ce H3 Concept pourrait facilement s’adapter à une version de production si GM juge qu’un marché potentiel existe.  Pourrions-nous enfin trouver une légitime compétition pour le nouveau Jeep Wrangler Unlimited?

Haut de la page

Opel Antara GTC:oa1
Comme la division Opel est la filiale allemande de General Motors, c’est au salon de l’auto de Francfort que cette étude fit ses premiers pas sur les planches d’un salon.  L’Antara GTC (pour Gran Turismo Crossover) existe pour démontrer à quel point les dynamiques et l’athlétisme du petit VUS sont des éléments réellement présent dans la version de production (la Saturn VUE découle directement de l’Antara quatre portières de série).  Un moteur 1.9 litres CDTI se trouve sous le capot et développe 212 chevaux grâce à un système de suralimentation double.  Ce véhicule concept pourrait théoriquement flirter avec les 200 km/h en vitesse de pointe. 

Haut de la page

Pontiac G6 GXP 2008: pg61
La G6 GXP est, comme vous l’imaginez bien, la version d’apparence sportive de la G6 déjà commercialisée depuis 2005.  Son moteur 3.6 litres à six chambres n’a rien de révolutionnaire car on peut déjà l’obtenir en option.  Le groupe GXP sera disponible sur le modèle coupé aussi bien que sur la berline à quatre portières. 

Haut de la page

Pontiac Torrent GXP 2008: pt1
La version GXP de la Pontiac Torrent est bien plus intéressante que celle dévoilée sur la G6 mentionnée plus haut.  En effet, la Torrent bénéficie d’un moteur V-6 252 chevaux, ce qui veut dire une augmentation de puissance substantielle par rapport au VUS standard qui ne peut fournir que 185 chevaux.  La puissance passe aux quatre roues ou à l’avant uniquement et le sprint jusqu’à 100km/h demandera sept secondes. 

Haut de la page

Saab BioPower Concept: s931
La BioPower vous fait peut-être penser à une voiture que vous auriez déjà vue sur la route et avec raison.  Il s’agit d’une Saab 9-3 décapotable standard à laquelle on a retiré la mécanique d’origine au profit d’une première partie évoluant au bio éthanol et l’autre moitié à l’électricité.  C’est donc un moteur de deux litres turbo à l’éthanol (il peut aussi brûler de l’essence communément trouvé à la pompe) produisant 260 chevaux et un moteur électrique à deux phases de 148 kilowatts qui anime le cœur de cette très belle Saab.  Jumelé à une transmission à rapports variables continus, cette 9-3 modifiée peut accélérer de 0 à 100 km/h en 6.8 secondes, trois secondes plus rapidement que la même voiture à moteur de série développant 210 chevaux! 

Haut de la page

Maintenant que nous avons couverts les trois grands de Détroit, il nous reste à voir ce que les manufacturiers étrangers avaient à offrir aux visiteurs se rendant au salon de la ville reine de l’automobile américaine.  Un nombre impressionnant de primeurs (nord américaines ou mondiales) eurent lieu cette année encore et ce fut une expérience très intéressante d’en faire la couverture pour ce premier reportage affiché sur le site Génération Automobile

Haut de la page

Acura ASCC: aa1
Après avoir dévoilé une berline aux lignes tortueuses et controversées lors du dernier salon de Los Angeles, les stylistes du bureau de design Acura situé en Californie présentaient, à Détroit, le Advanced Sports Car Concept (ASCC). aa4 Mue par une mécanique V-10 installée en position avant, cette voiture n’est autre que la future remplaçante (supposée) de la NSX qui nous quitta après 2005.  L’ASCC peut accueillir deux passagers et la motricité passe à la route via le système SH-AWD que l’on trouve déjà sur certaines voitures de la marque.  La version de production serait attendue au salon de l’auto de Tokyo qui se tiendra l’automne prochain.

Haut de la page

Audi Q7 V12 TDI Concept: av123
Après avoir été dévoilée à Paris au mois de septembre dernier, Audi présentait la même Q7av124 V12 TDI Concept mais avec quelques petites altérations.  Celles-ci sont concentrées sur les par chocs, les phares avant gagnent une série de petites lumières DEL et l’aileron arrière également.  Le moteur turbo diesel de la Q7 développe 500 chevaux et 738 livres de couple dès 1,750 tours, ce qui permet au aq71véhicule d’atteindre les 100 km/h en 5.5 secondes.  La vitesse maximale est restreinte à 155 milles à l’heure.  C’est grâce à son taux de compression de 16:1 et le système de réutilisation des gaz d’échappement que cette puissante mécanique passe les normes Euro-5 qui entreront en vigueur dès 2010.  Question de nous faire patienter en attendant l’arrivée de la Q7 V12 sur nos routes, Audi nous annonce qu’on prévoit importer la Q7 V-6 TDI de 233 chevaux d’ici le milieu de l’année 2008. 

Haut de la page

BMW Série 3 décapotable 2007: bmw3cc1
Une chose est certaine lorsque BMW modernise la Série 3, une version décapotable suit de près.  C’est donc au salon de Détroit que fut dévoilée, en primeur mondiale, la version à toit rigide rétractable (une première chez BMW) de cette bavaroise d’entrée de gamme.  Il ne faut que 22 secondes pour abaisser le toit et 23 pour le relever.  Une fois fermée, la visibilité 360° a été améliorée de 38% et de 30% vers l’arrière en la comparant à la Série 3 (à toit souple) précédente.  Deux moteurs seront offerts sous le capot de cette nouvelle génération de BMW.  Le premier sera le modèle 328i et cette motorisation six cylindres en ligne de trois litres livrera 230 chevaux à 6,500 tours et 200 livres de couple à 2,750.  La 335i, quant à elle, sera équipée du premier six cylindres en ligne à double turbo et injection directe à haute pression au monde.  300 chevaux seront disponibles à 5,800 révolutions minute et 300 livres de couple dès 1,400 tours!  Les performances de cette dernière seront un sprint de 0 à 100 km/h en 5.5 secondes si la mécanique est jumelée à une transmission six rapports purement manuelle et de 5.7 secondes si le client a opté pour la boîte à six rapports Steptronic à sélection automatique.  La vitesse de pointe sera de 130 milles à l’heure, contrôlée électroniquement ou de 150 milles à l’heure si la voiture est équipée du Sport Package.  Elle sera disponible vers la fin de mars. 

Haut de la page

Honda Accord Coupe Concept:hac7
Il est important de souligner que ce fut la première fois que Honda divulguait une étude de style Accord dans un salon de l’auto avec cette voiture aux allures résolument modernes et production readyhac2En l’observant, on jurerait que cette Accord Concept est une Civic coupée dopée aux stéroïdes!  Certains lui trouvent des aires de Nissan Skyline ou de BMW de série 3 à deux portières.  Quoi qu’il en soit, cette 8ème génération de Honda Accord depuis le milieu des années ‘70 arrivera en concession d’ici quelque mois avec une motorisation V-6 plus puissante que celle de l’ancien modèle mais les détails n’ont pas été communiqués pour l’instant.  Rendez-vous à l’automne!

Haut de la page

Hyundai Veracruz 2008:hvc1
Ce nouveau VUS n’est pas de petite taille!  En effet, il s’adresse aux utilisateurs de Toyota Highlander ou de Honda Pilot mais, selon Hyundai, avec plus d’équipement de sécurité que ceux-ci.  Notons ici les freins ABS avec assistance, un capteur de pression des pneus, le système de contrôle de la stabilité et les coussins avant, latéraux et rideaux.  Le Veracruz accueillera en tout confort sept passagers et lorsque la troisième rangée de siège ne servira pas, elle pourra être rabattue dans l’espace cargo.  Sous le capot sera logé le même moteur que celui qu’utilise la berline Azera, c’est-à-dire un V-6 3.8 litres de 260 chevaux.  Ce nouveau VUS sera assemblé en Corée mais est dérivé de la base du Santa Fe de fabrication américaine. 

Haut de la page

Infiniti QX56 2008: iq1
Le gigantesque VUS d’Infiniti, le QX56, débarqua à Détroit avec une chirurgie plastique pour l’année modèle 2008.  Disponible dès le mois d’avril prochain, le QX56 verra donc son visage et sa partie arrière être révisé par rapport au modèle couramment trouvé chez les détaillants et il y aura aussi un intérieur un peu plus cossu qu’avant.  Il y aura donc des lampes sur les commandes intégrées au volant, des appliqués de bois, la radio satellite XM avec suivit de la circulation en direct en option, le GPS et le système audio Burr-Brown avec 9.5 Go de mémoire pour la musique.  Deux nouvelles couleurs seront disponibles ainsi que des roues de 20 pouces de diamètre. 

Haut de la page

Jaguar C-XF Concept: Cette étude de style serait une interprétation de la future remplaçante de la vieillissante Jaguar S-Type, vendue depuis l’an 2000.  Cette berline au style contemporain et très angulaire ne s’inscrit pas dans la lignée des Jaguar traditionnelles et n’est pas sans nous rappeler l’Aston Martin Rapide (qui sera produite d’ici peux) du dernier salon de Détroit en 2006.  Cette voiture concept utilise le même moteur que l’on trouve au cœur de la S-Type R, c’est-à-dire un V-8 suralimenté de 4.2 litres développant 420 chevaux et 368 livres de couple.  Nous devrions voir le modèle de série d’ici quelques mois lors d’un autre salon de l’auto (Genève, Francfort ou Londres peut-être?) car la C-XF (sa désignation officielle n’est pas encore connue) arrivera sur le marché au courrant de l’année 2008 comme modèle 2009.  Histoire à suivre! 

Haut de la page

Kia Kuekk1:
Ce véhicule concept aux lignes très pures est la vision d’avenir de la marque coréenne dans la catégorie grandissante des véhicules multi segments.kk3  Le côté sportif de cette Kia reste son moteur V-8 de 4.6 litres capable de produire 400 chevaux, ce qui assurerait des performances remarquables au Kue mesurant seulement 186 pouces de long.  Selon Peter Schreyer, nouveau directeur du design Kia, le temps est venu de mettre plus de passion dans le dessin des futures voitures de la marque pour accompagner la qualité et la bonne réputation acquise ces dernières années.  Avec le Kue, c’est réussi!

Haut de la page

Lexus IS-F 2008: lis5
Afin de concurrencer les modèles haute performance des divisions M de BMW, V de Cadillac et AMG de Mercedes, Toyota lance la division F sur sa gamme Lexus.  La IS-F sera une IS aux traits standard que nous connaissons déjà (avec l’ajout de quelques jupes agressivement dessinées et un capot gonflé) mais sa motorisation sera un V-8 de cinq litres développant 400 chevaux et 350 livres de couple.  Jumelé à la toute première boîte huit rapports au monde, la IS-F accomplira le 0-100km/h en moins de cinq secondes.  Des disques Brambo de 14.2 pouces de diamètre s’occuperont de freiner cette Lexus grâce à des étriers activés par six pistons.  Une version deux portières est déjà annoncée. 

Haut de la page

Lexus LF-A Concept: lff5
Cette étude de style était déjà montée sur les planches du salon de Détroit en 2005 mais cette fois, elle serait bien plus proche du modèle de production qui devrait arriver d’ici la fin de 2008.  Son moteur V-10 génère 500 chevaux et est installé en position centrale avant.  Afin de balancer le châssis au maximum, les radiateurs se trouvent à l’arrière du véhicule aux lignes ultra sportives.  Une vitesse de pointe de l’ordre de 200 milles à l’heure serait possible selon Toyota. 

Haut de la page

Liebao: l1
Je tiens à donner toutes mes félicitations au groupe chinois Changfeng qui ont été les seconds manufacturiers de ce pays en expansion capitaliste à montrer leurs propres voitures aux Etats-Unis.  L’an dernier, Geely tenait un kiosque au sous-sol du centre Cobo uniquement lors des journées de présentation à la presse.  Dans le cas de Changfeng et de la marque qui la représente, Liebao, ce fut une toute autre histoire; les véhicules demeurèrent sur place jusqu’à la fin du salon!  Plusieurs analystes se
l2demandaient jusqu’à quel point la présence de cette marque chinoise était significative à Détroit mais selon Li Jianxin, grand patron de l’entreprise, ce serait pour créer des liens avec d’autres manufacturiers et aussi pour montrer ce que Liebao pourrait importer en Amérique d’ici deux ou trois ans.  Le VUS CS6 (en jaune) fut dessiné par la firme italienne Pininfarina et est mu par une nouvelle motorisation diesel d’origine Fiat.  Les passagers prennent place sur des sièges de cuir (ajustables en
l3 huit sens) et les occupants arrière bénéficient d’écrans intégrés à l’appui tête des places avant.  Le tout est relié à un lecteur DVD.  L’ABS et les coussins gonflables font parti de l’équipement de série.  En ce qui concerne le CT5 (en noir et théoriquement nommé Fiebao), il s’agit d’un véhicule concept qui pourrait un jour être produit.  C’est un pick-up à quatre portières et à quatre roues motrice qui se déplace grâce à un moteur V-6 de trois litres.  Changfeng se spécialisait principalement, jusqu’en 1996, dans la production de véhicules utilisés par les militaires.  Cette année-là, la compagnie s’affilia à Mitsubishi (pour assembler des Pajero) et depuis ce jour, la productivité est passée de 633 voitures et camions par an à 100,000 en 2006! 

Haut de la page

(M.QA2, M.QA3)Maserati Quattroporte automatique 2007: mqa2
Maserati est une marque généralement reconnue pour ses voitures sportives et sophistiquées, pas pour ses berlines à quatre portières.  Aussi, cette division du groupe italien Fiat devait satisfaire les nombreuses demandes de clients insatisfaits de devoir manipuler une boite séquentielle, dérivée de celle utilisée chez Ferrari, sur leurs voitures ultra luxueuses.  Ainsi, une boite automatique six rapports fut développée conjointement avec la firme ZF et le dévoilement eu lieu aux Etats-Unis, où la grande
mqa3majorité des voitures de cette catégorie sont vendues avec une transmission automatique.  Cette boîte n’amenuisera pas les performances hors normes de l’unique berline de la gamme Maserati (le 0-100 km/h s’effectue déjà en 5.4 secondes avec la boite séquentielle et la vitesse de pointe se situe à 265 km/h!), des chiffres qui sont très appréciables, atteins grâce à l’utilisation d’un moteur d’origine Ferrari.  Ce V-8 4.2 litres développe 400 chevaux et 326 livres de couple.  La grande Maserati gardera encore pour quelques années son style insolite, rendant hommage aux Quattroporte originales de première génération, vendues entre 1963 et 1969. 

Haut de la page

Mazda Ryuga Concept: mr6
Ce véhicule concept de Mazda est inspiré de l’étude Nagare dévoilée un mois plus tôt au salon de l’auto de Los Angeles.  Selon les dires de la compagnie, cette Ryuga (écoulement gracieux en japonais) représente le style que Mazda désir donner à sa gamme de voitures dans le futur.  Iront-ils aussi loin que d’installer des portières gullwing sur la CX-7 2009?  En attendant la réponse, on peut dire de cette étude qu’elle sortait réellement de l’ordinaire avec ses courbes résumées par Mazda comme étant de l’émotion en mouvement.  Même la couleur a été choisie afin de donner l’impression d’une coulée de lave en fusion! 

Haut de la page

Mazda Tribute Hybride 2008: mth1
Comme pour la génération d’avant, la Mazda Tribute récupère la même châssis et la carrosserie du duo Ford Escape/Mercury Mariner mentionné plus haut, elles aussi ayant subit certaines modifications pour 2008.  La Tribute Hybride est mue par un moteur quatre cylindres de 2.3 litres produisant 133 chevaux et celui-ci est joint à un moteur électrique de 70 watts, soit l’équivalent de 94 chevaux.  Une boîte à rapport variable continuel est offerte de série.  Esthétiquement, la Tribute 2008 aura une partie avant modernisée se distinguant d’avantage de ses cousines américaines. 

Haut de la page

Mercedes Ocean Drive Concept: mod2
Mercedes dévoila la S-Class en version à toit souple à la surprise générale.  Elle reprend les éléments mécaniques V12 de la S600 et cette voiture berlinemod4 décapotable de grand luxe pourrait de plus atteindre la production dès 2009, mais je ne miserais pas trop fort là-dessus.  Si Mercedes va de l’avant avec ce projet, il s’agirait de la première berline décapotable depuis les Lincoln Continental produites entre 1961 et 1969.  La Ocean Drive utilise un toit souple (pas un toit rigide rétractable) et est équipé du système AIRSCARF soufflant de l’air chaud dans le cou des occupants qui désirent se balader cheveux au vent, même en hiver.  Sa carrosserie est unique bien que semblable à la S-Class de série.  Laisserait-elle présager le lifting de la S-Class dans quelques années?

Haut de la page

Mini Cooper Sidewalk décapotable 2007: mcsw1
Cette Mini décapotable est une édition spéciale offerte sur les deux modèles de la marque propriété de BMW, c’est-à-dire la Cooper et la Cooper S 2007 mcsw2(premières présences en sol nord américain de celles-ci).  Pour environ 4,000$US, le client obtiendra, dès le printemps, des roues uniques en alliage de type Night Spoke (16 pouces de diamètre pour la Cooper et 17 pour la S, celle-ci livrées avec des phares au Xénon), des garnitures de cuir spécialement dessinées pour la Sidewalk et une panoplie d’autres options déjà offertes séparément sur ses consoeurs d’entrée de gamme.  Parmi les ajouts, notons le système DSC (Dynamic Stability Control), l’appuie bras central et un système audio Harmon/Kardon. 

Haut de la page

Mitsubishi Lancer 2008: ml1
Les lignes de cette nouvelle Lancer sont inspirées de l’étude de style Lancer X d’il y a quelque temps et elle viendra enfin remplacer le modèle (trop) sobre actuel avec son style beaucoup plus agressif.  Son arrivée en concession est prévue en début d’année 2007.  Elle utilisera comme base une version modifiée du châssis du VUS Outlander et la Lancer 2008 sera un peu plus courte que le modèle dont elle prendra la relève.  Sous le capot se trouvera un tout nouveau moteur quatre cylindres de deux litre produisant 152 chevaux et, d’ici 2010, un moteur diesel se joindra à la liste d’option.  Une transmission manuelle cinq rapports sera livrable de série mais les acheteurs pourront opter pour la première boite à ratio variable offerte par Mitsubishi en Amérique du nord. 

haut de la page

Mitsubishi Prototype X: mpx2
S’inscrivant dans une lignée légendaire d’évolutions ultra sportive de la commune Mitsubishi Lancer, la Evo 2008 puisera dans les éléments stylistiques de la Prototype X et sera enfin disponible en Amérique!  Son moteur turbo de deux litres de cylindrée produit 300 chevaux et lorsqu’elle sera disponible d’ici quelques mois, le client aura le choix entre la boîte manuelle à cinq rapports ou la boîte séquentiel à sélection manuelle en option.  La puissance passera aux quatre roues grâce au système S-AWC (Super All Wheel Control).  Selon Mitsubishi, cette Evo X représenterait le plus grand pas en avant entre deux générations d’Evo. 

Haut de la page

Nissan Bevel Concept: nb1
Après la sympathique étude Urge de Détroit 2006, Nissan nous offrait le Bevel Concept en 2007.  Ce véhicule aux dimensions réduites maximise l’espace intérieur pour une capacité de charge supérieure à un VUS normal.  La Bevel a été dessinée au Nissan Design America situé à La Jolla en Californie et est stylistiquement un mixte asymétrique entre un camion fourgon et un véhicule multi segment.  Utilisant un châssis de 115.4 pouces d’empattement, la Bevel ne mesure que 173.2 pouces de long et 75 pouces de large.  Des pneus 245/55R sont installés aux quatre coins sur des gentes de 20 pouces de diamètre.  La technologie n’est pas étrangère à la Bevel car celle-ci a un toit fait de panneaux solaires et les commandes de direction, d’accélération et de freinage sont assurées par un flux électrique. 

Haut de la page

Nissan Rogue 2008: nr1
Ce petit véhicule multi segment fera bientôt son entré dans cette catégorie déjà surchargée.  La Rogue concurrencera directement les Honda CR-V, les Hyundai Santa Fe et les Toyota RAV4 nr2(pour ne nommer que ces exemples) et sera fabriquée sur la base de la toute nouvelle Sentra.  La puissance du 2.4 litres 175 chevaux passera à la route via les roues avant ou par un système à quatre roues motrices en option.  L’unique boîte disponible sera une transmission à rapports variables et le client pourra ajouter des palettes de sélection sur le volant.  Cette Rogue a définitivement les aires de famille de la nouvelle direction stylistique du groupe Nissan et saura sans doute se frayer une bonne place dans la catégorie dès qu’elle sera commercialisée l’automne prochain.

Haut de la page

Porsche Cayenne 2008: pc1
Le très populaire VUS Cayenne de Porsche s’offrira, pour l’année modèle 2008, un léger lifting.  Cette version rajeunie arrivera en concession dès le 24 février prochain et en version de base, on peut noter une augmentation de la puissance de son moteur six cylindres de 250 à 290 chevaux.  Afin d’atteindre ces chiffres, la cylindrée de la motorisation est passée de 3.2 à 3.6 litres.  La Cayenne S reçoit, elle aussi, une majoration de ses dimension cylindriques (4.8 litres) et cette mécanique pourra produire jusqu’à 385
pc2chevaux, une augmentation de 45 chevaux par rapport à la version précédente.  C’est grâce à l’utilisation d’un nouveau système d’injection directe et du contrôle de soupapes VarioCam Plus que la S réussira à atteindre cette puissance.  La version Turbo gagnera 50 chevaux pour maintenant se chiffrer à 500 chevaux et, par conséquent, un sprint de 0 à 100 kilomètres heure nécessitera 5.1 secondes.  En plus d’être munie du PSM (à ne pas confondre avec PMS ou SPM… (Porsche Stability Management)) de série sur toute la gamme Cayenne (assistance au freinage, stabilisation de remorque et freins anti bloquant hors route), la Turbo ajoutera le PASM (Porsche Active Suspension Management), livré avec suspension à l’air.  Ce système peut être amélioré par le système PDCC (Porsche Dynamic Chassis Control) qui stabilise le roulement. 

Haut de la page

Rolls Royce Phantom Drophead Coupe 2007: rrc1
La légendaire marque anglaise a choisit le salon de Détroit pour dévoiler la version de production de l’étude 100EX qui avait originalement été dévoilée à Genève en 2004.  Contrairement à cette dernière, qui utilisait un énorme moteur seize cylindres de neuf litres, la Drophead Coupe reprendra les éléments mécaniques de la Phantom, c’est-à-dire un V-12 de 6.75 litres de 453 chevaux jumelé à une boite six rapports automatiques ZF.  L’équipe du designer en chef Ian Cameron a permit au
rrc3modèle de production de récupérer certaines caractéristiques stylistiques de l’étude 100EX, entre autres les phares composés de lumières DEL, les portières à pentures arrière (communément appelées suicide doors mais Rolls Royce préfère le terme Coach doors) et le capot et le cadre de par brise d’aluminium brossé (en option).  Le luxe et l’opulence règnent obligatoirement à bord de cette première Rolls Royce décapotable depuis la Corniche 2002 (jadis assemblée à la main à
rrc4Crewe, maintenant (depuis janvier 2003) à Goodwood, en Angleterre).  Le raccourcissement de l’empattement d’une dizaine de pouce retranche évidemment autant d’espace aux jambes des passagers arrière mais les dossiers des places avant sont un peu moins épais que ceux de la Phantom, permettant ainsi de gagner un peu d’espace.  Les cuirs sont de très haute qualité ainsi que les essences de bois éparpillées sur le tableau de bord, la console centrale, les portières et même sur le capot se refermant par-dessus le toit une fois baissé!  Si vous avez 400,000$US de trop en banque, vous pourriez prendre possession d’un exemplaire tout neuf de Phantom Drophead Coupe dès l’été 2007 mais la liste d’attente comprends déjà 300 noms, c’est-à-dire presque une année complète de production! 

Haut de la page

Scion tC Release Special 3.0 2007: stc1
Peu de canadiens connaissent la marque Scion, une division d’entré de gamme offerte par Toyota pour les jeunes ou les jeunes de cœur.  La tC est une voiture coupé aux dimensions similaires à celles d’une Honda Civic deux portières et la tC RS 3.0 est l’interprétation (selon les designer de la compagnie) de ce que voudraient ou pourraient faire les tuner pour ce petit bolide.  L’avant et l’arrière sont l’œuvre de la firme KenStyle avec ces jupes à effet de sol et la calendre large.  L’intérieur est de cuir avec surfaces perforées et un système audio Pioneer de 160 watts est mit à la disposition des acheteurs.  Une série limitée à 2,500 copies sera bientôt disponible (chez nos voisins du sud uniquement) et elles commanderont toutes une surcharge de 2,580$US par rapport au modèle de série. 

Haut de la page

Smart ForTwo 2008: sf2
Déjà commercialisée au Canada depuis quelques années (et en Europe depuis 1998), la petite citadine Smart effectuera son entrée sur le lucratif marché américain dès 2007.  Afin d’attirer l’attention de cette nouvelle clientèle potentielle, DaimlerChrysler aura choisit de dévoilée l’évolution du modèle aux Etats-Unis, question d’attirer les regards.  Donc, la ForTwo 2008, deuxième du nom, sera toujours disponible en version coupée et décapotable, se déclinera en trois niveaux de finition et son prix ne devrait pas varier énormément par rapport au coût des modèles équivalents de 2007.  Là où les marchés canadien et américain diffèreront sera au niveau de la motorisation.  De notre côté de la frontière, la Smart utilise un petit diesel de 800cc.  Au pays de l’Oncle Sam, la ForTwo sera mue par une mécanique essence de 71 chevaux au début de la mise en vente.  D’autres motorisations suivront.

Haut de la page

(S.L1, S.O1)Subaru Legacy/Outback 2008: sl1
Une légère modernisation des modèles Legacy et Outback de 2008 était dévoilée à Détroit.  Ces modifications demeurent subtiles avec une nouvelle calendre et les parties en porte à faux avant et arrière sont plus courtes que précédemment grâce à un dessin révisé.  Les par chocs avant incorporentso1 de nouveaux phares anti brouillard.  Le moteur six cylindres opposés de trois litres et 245 chevaux, jusqu’à maintenant uniquement disponible sur les modèles Outback et B9 Tribeca, peut dorénavant se trouver sous le capot de la Legacy.  L’intérieur n’est pas en reste car on a effectué quelques changement là aussi, entre autre au niveau de la présentation des cadrans et du volant qui incorpore désormais le contrôle du système SI-Drive qui permet au conducteur de choisir parmi trois modes de réponse de l’accélérateur; Intelligent, Sport et Sport vif. 

Haut de la page

Suzuki Flix Concept: sfc3
Assemblée à partir d’une carrosserie de XL-7, la Flix Concept pousse à l’extrême cette série d’études stylistiques instaurée par la SXBox Concept du salon de L.A. du mois dernier.  C’est à l’intérieur que la Flix est la plus particulière car ses quatre sièges se tournent sur 180° et s’inclinent vers l’arrière afin que les occupants puissent regarder, à travers une vitre, un film projeté sur l’écran installé sur le toit.  Évidemment, on retrouve un système audio très performant, un lecteur DVD à haute définition et on a même installé des lumières DEL sur le planché et les portières (à ouverture opposées), question de recréer l’ambiance d’une salle de cinéma. 

Haut de la page

Toyota FT-HS Concept: tft8
Cette étude de style qui agrémentait le kiosque Toyota n’est, ni plus ni moins, qu’une Supra de prochaine génération maquillée.  La sportive FT-HS mesure 170.3 pouces de long, 73.2 de large et 50.8 de haut et a été dessinée au studio de Newport Beach en Californie.  Le toit est rétractable en glissant vers l’arrière, un peu comme celui d’une Porsche 911 Targa, et il va recouvrir les deux places arrière du véhicule 2+2.  Sous le capot de trouve un moteur 3.5 litres à six chambres de combustion en
tft5plus d’un moteur électrique refroidit à l’eau (!) de 650 volts, c’est-à-dire une mécanique de Lexus GS hybride modifiée.  L’ensemble génère 400 chevaux.  Le sprint de 0 à 100 km/h s’effectue, théoriquement, en quatre secondes.  Si Toyota va de l’avant et décide de produire cette Supra des années 2000 (elle ne porterait pas nécessairement ce nom légendaire), elle pourrait être vendue pour une trentaine de millier de dollars américains.  Histoire à suivre!  Je tiens à souligner que la dernière Supra à être commercialisée sur nos côtes fut celle de 1999 mais qu’elle poursuivit sa carrière au Japon jusqu’en 2002. 

Haut de la page

Toyota Tundra Crewmax 2007: tt5
La compétition est féroce dans la catégorie des pick up pleine grandeur et Toyota se devait de changer les choses afin de pouvoir faire face aux Dodge Ram, Ford de la série F et autre GMC Sierra.  Ainsi, pour 2007, Toyota offrira le nouveau Tundra en version Crewmax quatre portières dès le mois de mars.  En plus d’avoir un design extérieur unique, ce gros Toyota offrira jusqu’à 44 pouces d’espace aux jambes des occupants des places arrière!  C’est suite aux commentaires des utilisateurs de Tundra plus anciens que la compagnie japonaise a décidé de donner tout ce dégagement et aussi pour permettre l’installation d’une banquette arrière coulissante avec un dossier rabattable.  Pas moins de 31 versions de Tundra pourront être commandées (dimension de la cabine, la longueur de l’empattement, la longueur du lit arrière, la finition et le nombre de roues motrices) et le moteur le plus puissant de la gamme sera un V-8 5.7 litres de 381 chevaux et 401 livres de couple, de quoi faire rougir de honte le Silverado Vortec de six litres qui ne livre que 367 chevaux et 375 livres de couple. 

Haut de la page

Volvo XC60 Concept: vxc601
Cette voiture concept de Volvo serait le présage de la version de production qui sera commercialisé d’ici la fin de la décennie, un peu comme la C30 Concept l’a fait l’an dernier.  vxc603La XC60 viendra concurrencer les modèles déjà établis comme les Acura RDX et les BMW X3 mais aussi, à terme, les Audi Q5 et des autres petits VUS semblables.  Volvo catégorise sa XC60 comme étant un petit véhicule utilitaire d’entré de gamme luxueux et si on peut se fier à l’étude de Détroit, le modèle de production sera équipé d’un système de freinage automatique nommé City Safety.  Celui-ci permettra de réduire les collisions à basses vitesses en ville en appliquant automatiquement les freins jusqu’à une vitesse de 18.6 milles à l’heure.  Le système fonctionnera indépendamment du conducteur jusqu’à une vitesse de 9.3 milles à l’heure, gérant seul l’arrêt du véhicule!  Le moteur de cette Volvo est le même que celui de la S80.

Haut de la page

Il ne vous reste que quelques jours afin d’assister au salon de Détroit 2007, jusqu’au 21 janvier en fait.  Mais consolez-vous, ces primeurs se baladeront dans les salons pour plusieurs mois encore alors vous pourrez les voir ailleurs.  De mon côté, j’ai déjà hâte à janvier 2008 pour la 20ème années internationale du salon de Détroit pour voir ce que les manufacturiers y présenteront!  C’est un rendez-vous!

Haut de la page