Le nouveau site automobile au Québec!
Accueil
Archives
Photos
Liens
Contact

 

20 mars 2007

La vente d’Aston Martin

Texte de Pierre Roberge, rédacteur en chef

logoNous savions déjà que Ford désirait se départir de ses parts d’Aston Martin (depuis août 2006).  Au début du mois de février, une nouvelle circula sur le web à l’effet que la firme française LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton SA (fabricant de produits hauts de gamme, entre autre du champagne et du cognac) avait remporté la mise afin de devenir propriétaire de 85% des actions d’Aston Martin (15% demeurant entre les mains de Ford).  Mais la nouvelle, originalement publiée par le magazine automobile allemand Autobild, s’avéra fausse ! 

am1Il fallu ensuite attendre le milieu du mois de mars pour que la vente se concrétise enfin.  Le nouveau propriétaire de la fameuse marque anglaise est Prodrive (fondé par David Richards), l’entreprise responsable du programme de course d’Aston Martin depuis quelques années.  Le consortium comprend aussi un collectionneur d’Aston Martin, John Sinders, et les firmes Investment Dar et Adeem Investment Company, deux sociétés basées au Koweït.  Le montant de la transaction est évalué à 848 millions de dollars américains, soit environ la moitié de ce que Ford espérait récolter.  Ford gardera pour 77 millions d’actions rapidedans l’entreprise.  Ulrich Bez (qui avait lui aussi posé sa candidature afin de devenir patron de la compagnie qu’il dirige depuis quelques années) conservera son poste à la direction de l’entreprise. 

Selon les nouvelles actuelles, le nouveau groupe d’investisseurs poursuivra le projet de mise en production de la berline Rapide, dévoilée au salon de l’auto de Détroit en janvier 2006.  Une cadence de mille à deux milles copies est prévue par année, ce qui portera le roulement total d’Aston Martin à environ sept milles voitures par an.  La DBS, remplaçante de la Vanquish, arrivera bientôt chez les lagondaconcessionnaires.  Il est à noter que la marque Lagonda, dormante depuis quelques années, faisait elle aussi partie de l’entente. 

David Richard ne siègera pas au conseil d’administration d’Aston Martin (pour le moment…).  Il poursuivra ses activités à la tête de Prodrive et gérera les plans de création de sa propre écurie de F1 qui devrait courir à partir de la saison 2008.  Sa précédente expérience dans le grand cirque de la F1 était pour BAR-Honda. 

 

Haut de la page